GUIDES

Retrouvez tous les guides de la vape dont vous avez besoin dans cette section.

POURQUOI CHOISIR UNE CIGARETTE ELECTRONIQUE POUR ARRETER DE FUMER ?

Si vous êtes un fumeur désireux de vous libérer de l'addiction au tabac et à la cigarette, la cigarette électronique est une alternative à considérer. Toutefois, si vous ne fumez pas, l'utilisation d'une e-cigarette est fortement déconseillée. Il est également important de noter que les mineurs ne sont pas autorisés à utiliser ce produit et qu’il n'est pas considéré comme un médicament.

La cigarette électronique est moins nocive pour la santé car elle ne contient pas de monoxyde de carbone, de goudron, d'ammoniaque ou d'autres substances toxiques et cancérigènes présentes dans la cigarette classique. En arrêtant de fumer avec une e-cigarette, vous arrêtez donc de consommer ces substances nocives pour votre santé. De nombreux vapoteurs retrouvent leur souffle et leur odorat, et cessent d'avoir l'odeur désagréable de tabac froid.

En outre, arrêter de fumer avec une cigarette électronique est plus facile qu'avec d'autres substituts nicotiniques car vous gardez le geste et les habitudes associées à la cigarette. Vous pouvez continuer à prendre des pauses avec vos collègues fumeurs ou à vapoter en terrasse l'été tout en obtenant votre dose de nicotine. Vous pouvez progressivement diminuer cette dose jusqu'à utiliser un e-liquide sans nicotine, ce qui vous permettra de vous sevrer complètement.

L'utilisation d'une cigarette électronique est également économique. Elle coûte moins cher que la consommation de tabac sur la durée, et cette différence de prix sera encore plus importante avec les futures augmentations du prix du paquet de cigarettes, prévues par le gouvernement.

Enfin, la cigarette électronique est écologique. Elle vous évite de chercher un endroit pour jeter vos mégots qui polluent l'environnement. Cependant, il est important de veiller à bien trier vos consommables pour qu'ils soient recyclés correctement.

JE DEBUTE

Historique et évolution de la cigarette électronique

L’histoire de la cigarette électronique s'écrit au fil des décennies. Dès 1927, un visionnaire du nom de Joseph Robinson dépose l'idée d'un appareil de vaporisation. Ce dernier servait à administrer des médicaments.

En avançant un peu sur la ligne du temps, 1963 nous emmène en Pennsylvanie, où Herbert A. Gilbert présente une ébauche de ce que nous reconnaissons aujourd'hui comme la cigarette électronique. Mais, comme souvent avec les inventions avant-gardistes, elle n’a pas tout de suite séduit.

Les années 2000 voient émerger un pharmacien chinois du nom de Hon Lik. Marqué par le décès de son père, victime du tabagisme, il donne naissance à un dispositif capable de vaporiser la nicotine sans l'ombre d'une combustion. Une révolution !

Avantages par rapport à la cigarette traditionnelle

Lorsque l'on compare la cigarette électronique à son homologue traditionnelle, la balance penche nettement en faveur de la première. Et voilà pourquoi.

La fumée de cigarette contient du goudron, du monoxyde de carbone et un grand nombre de substances nocives dont certaines sont cancérigènes. La vapeur émise par la cigarette électronique en revanche ne délivre aucune de ces substances, car l’appareil ne produit pas de combustion. Un constat qui a conduit des organisations de santé reconnues à affirmer que l'e-cigarette est potentiellement 95% moins nocive que le tabac.

Avec l’e-cigarette, dites adieu au goût amer du tabac ou aux saveurs parfois chimiques des gommes nicotine ! Elle peut s’utiliser avec une panoplie de saveurs : fruitées, gourmandes, classiques, mentholées. Vous pourrez profiter de vos e-liquides favoris tout en vapant une vapeur saine. Un bon moyen de rendre la transition beaucoup plus agréable !

Comme vous le savez, le tabac altère le goût et l’odeur. Il a également des effets néfastes sur votre peau, vos dents, votre bien-être général et même sur la qualité de votre sommeil. Ce qui n’est pas le cas de l’e-cigarette ! Grâce à elle, vous pourrez redécouvrir le goût et l’odeur de vos plats préférés. Il est également possible que vous vous sentiez moins fatigué au quotidien.

Fonctionnement de base d'une cigarette électronique

Avant tout, intéressons-nous à sa structure. Une cigarette électronique est un assemblage harmonieux de trois éléments clés : la batterie, le clearomiseur et la résistance.

Le processus est ingénieux ; lorsque vous inspirez ou appuyez sur le bouton de votre e-cigarette (appelé couramment « switch »), la résistance chauffe et transforme l’e-liquide en une douce vapeur. Cette dernière rappelle, à s'y méprendre, la fumée de la cigarette traditionnelle, tant dans l'apparence que dans la sensation.

Cette sensation en gorge, ce petit picotement que recherchent tant les fumeurs, est préservé. Nommé « hit », il dépend du dosage de nicotine dans le liquide pour e-cigarette.

La cigarette électronique, par son mécanisme à la fois simple et innovant, s'inscrit dans la tendance des technologies modernes ; elle repense nos habitudes tout en respectant nos rituels passés. En optant pour l’e-cigarette, vous conservez le « geste de fumer », mais sans les inconvénients !

Accu : rôle, types, et précautions d'utilisation

Chaque cigarette électronique nécessite une source d'énergie pour chauffer sa résistance et produire de la vapeur. Cette énergie provient soit d'une batterie intégrée, soit, pour les équipements plus modulables, d'accumulateurs, communément appelés « accus ». Ces derniers, similaires à de puissantes piles rechargeables, sont le cœur palpitant de nombreux mods.

Les accus se distinguent principalement par leurs dimensions et leurs spécifications techniques. Ils sont souvent identifiés par une série de chiffres ; par exemple « 18650 ». Dans cette nomenclature, « 18 » révèle un diamètre de 18 mm, « 650 » une longueur de 65 mm et le chiffre final « 0 » signifie qu'il est cylindrique.

Accu 21700 4000mAh – VAPE POWER

Prolongez l’autonomie de votre cigarette él...
12,90 

Accu Ucell 18650

Prolongez vos moments de vape avec l’accu UC...
9,90 
1 avis

Accu Ucell 21700

Un accu français robuste pour les vapoteurs pa...
12,90 

Accu IMR 21700 Power – VAP PROCELL

Profitez d’un accu au top des performances,...

La sécurité est primordiale lorsqu'il s'agit d'accus. Dès que possible, effectuez une vérification complète de vos accus et de l’état du wrap (isolant autour de l’accu). On ne le répétera jamais assez ; un accu endommagé peut représenter un danger. Il est donc recommandé de le ranger dans un étui adapté lorsqu'il n'est pas utilisé et de le remplacer dès les premiers signes d'usure. Jetez votre accu usagé dans un dispositif approprié aux piles usées ou rapportez-le à la boutique Vapotech.

Tournez-vous de préférence vers des accus de type IMR, INR ou ICR. Non seulement ils affichent une solidité à toute épreuve, mais ils évitent aussi bien des désagréments. Évitez d’acheter des contrefaçons pour votre sécurité.

Si votre box fonctionne avec 2 accus, veillez à ce que les accus soient de la même marque. Idéalement, ils doivent aussi avoir le même taux de charge et d’usure.

Pensez à toujours à mettre le pôle positif vers le ciel. C'est aussi important que de respecter le sens des piles dans une télécommande.

Lors de la recharge de vos accus, utilisez un chargeur d’accus externe adapté. Faites attention à ne pas les exposer au soleil ou à des sources de chaleur, que ce soit pendant la recharge ou lors du stockage.

N’oubliez pas de verrouiller le switch si votre vapoteuse le permet.

Pour finir, si vous avez pris l'habitude d'avoir quelques accus en réserve dans votre sac ou votre poche, assurez-vous qu'ils sont bien rangés. Pas simplement jetés là, à côté de vos clés ou de votre monnaie. Certains accus sont proposés avec leur boîtier individuel. Pourquoi ? Pour éviter qu'un accu non protégé entre en contact avec des objets métalliques. Cela pourrait déclencher un court-circuit ou un dégagement de gaz (dégazage).

Résistance : rôle, types, et influence sur la vape

La résistance est un petit composant qui trône dans votre clearomiseur. En fait, il s'agit d'une association habile entre un fil résistif, souvent en Kanthal, et une mèche, généralement en fibre de silice ou en coton organique. Quand on actionne le dispositif électronique de vapotage, le courant électrique, envoyé par la batterie, chauffe ce fil. C'est ainsi que l'e-liquide, absorbé par la mèche, s'évapore pour donner cette vapeur que l’on aime tant.

La résistance joue un rôle dans la modulation du courant électrique. Grâce à cet effet nommé « Joule », elle génère de la chaleur. C'est le même principe pour les fers à repasser, les fours et bien d'autres appareils. Son rôle est de convertir l’e-liquide en une délicieuse vapeur.

Le symbole Ω est l’unité de mesure d’une résistance électrique ; l'ohm. Derrière cette unité se cache le génie du physicien allemand Georg Simon Ohm qui, dans ses recherches, a mis à jour la relation intrinsèque entre tension, courant et résistance.

Si la valeur en ohm de votre clearomiseur est basse (inférieure à 1 ohm), cela signifie que votre e-cigarette est puissante. On les appelle également « résistance subohms ». Ce type de résistance doit s’utiliser en inhalation directe ou Direct to Lung (DL) tandis que les résistances avec une valeur élevée sont plus adaptées à une inhalation indirecte ou Mouth To Lung (MTL).

Atomiseur : fonctionnement et composants

L’atomiseur comprend ; la résistance, le réservoir et le drip tip (embout buccal). La résistance doit être changée par une neuve dès qu’elle montre des signes d’usure sauf si vous choisissez un atomiseur jetable.

Si l’on devait comparer l'atomiseur à un objet du quotidien, il serait sans doute le moteur d'une voiture. Impossible d'avancer sans lui. En termes simples, il transforme l’e-liquide en vapeur et grâce à une série de réactions contrôlées.

Certains atomiseurs sont reconstructibles. Ils vous permettent de choisir vous-même la résistance pour une personnalisation sans limites. Il y a plusieurs types d’atomiseurs reconstructibles :

  • Atomiseurs reconstructibles à réservoir (RTA): Ce type d’atomiseur s’utilise avec un réservoir de liquide.
  • Atomiseurs reconstructibles dripper (RDA): Appelés aussi « drippers », ces atomiseurs s’utilisent sans réservoir. Ils fonctionnent grâce à des petites mèches qui captent les gouttes d’e-liquide déposées sur la résistance.
  • Atomiseurs reconstructibles dripper avec réservoir (RDTA): Entre le RTA et le RDA, cet atomiseur se visse dans un réservoir, mais il peut aussi s’utiliser sans le réservoir comme un dripper.

Maintenant, nous allons vous expliquer le fonctionnement de l’atomiseur. À l'intérieur de votre réservoir, il y a une mèche (en coton généralement) qui s'imprègne du liquide que vous versez dedans. Ces mèches sont étroitement enroulées par des spirales métalliques appelées coils.

Dès que vous décidez de prendre une bouffée, soit en pressant un bouton, soit simplement en aspirant, une réaction se produit. La batterie envoie un courant électrique vers ces coils via les connecteurs de la batterie (filetage entre batterie et clearomiseur). Ces derniers se mettent à chauffer en recevant ce courant. La chaleur dégagée par les coils est assez intense pour faire évaporer l’e-liquide qui a été absorbé par la mèche.

Ce liquide se transforme en une vapeur dense et aromatique prête à être inhalée. Pendant votre séance, la mèche continue de s'imbiber d’e-liquide pour éviter que les coils ne chauffent à vide. Tant que la mèche est saturée et que les coils sont alimentés en électricité, la production de vapeur est assurée.

Dripper Dead Rabbit V3 RDA – HELLVAPE

Hellvape arrive avec la V3 de son très réputé...
27,90 
1 avis

Réservoir (clearomiseur) : utilité et types

Quand on regarde une e-cigarette, la partie supérieure souvent transparente qui contient le liquide : c'est le fameux clearomiseur. On pourrait croire qu'il s'agit juste d'un simple contenant, mais ce n’est pas le cas.

Le clearomiseur comprend plusieurs éléments :

  • Le drip tip : L'embout buccal par lequel la vapeur est inhalée.
  • Le top cap : Le couvercle, parfois muni d'une ouverture pour remplir l’e-liquide.
  • Le réservoir : Aussi appelé tank, il est souvent conçu en verre pyrex. C’est la chambre principale qui garde précieusement l’e-liquide.
  • La résistance : Le petit moteur qui transforme le liquide en vapeur.
  • Les connecteurs: Pin de connexion entre le clearomiseur et le tank.

Mais le clearomiseur a aussi son petit plus ; l'airflow. L’arrivée d’air a un impact direct sur la quantité de vapeur. Parfois, elle est ajustable. Plus vous l’ouvrez, plus la vapeur est généreuse (tirage aérien). À l’inverse, pour un tirage plus serré, il suffit de la fermer un peu plus.

Vous pouvez trouver 3 types de clearomiseur :

  • Pour inhalation indirecte : Certains clearomiseurs sont destinés à la vape en inhalation indirecte ou MTL (Mouth to Lung). Ils reproduisent la sensation familière d'une cigarette traditionnelle.
  • Pour inhalation directe : Les clearomiseurs prévus pour l’inhalation directe ou DL (Direct to Lung) sont aussi appelés « clearomiseurs subohms ». Ils conviennent parfaitement aux audacieux qui cherchent de grands nuages de vapeur.

Polyvalents : Pour les indécis, ils offrent le meilleur des deux mondes. Grâce à un airflow réglable, vous pouvez choisir une vape aérienne ou serrée.

Clearomiseur Zeus Sub Ohm SE – GEEKVAPE

Voici le clearomiseur Zeus Sub Ohm SE Geekvape, ...
24,90 

Clearomiseur Zlide Top – INNOKIN

Le clearomiseur Zlide Top 3ml d’Innokin est pe...
28,90 

Clearomiseur Zeus Nano 2 – GEEKVAPE

Le Clearomiseur Zeus Nano 2 Geekvape est une vers...
19,90 
1 avis

Clearomiseur Zenith II – INNOKIN

Le Clearomiseur Zenith II de Innokin est l’évol...
25,90 

Types de cigarettes électroniques : box, pod, mod

L’e-cigarette se trouve sous plusieurs formats. Ainsi, chaque vapoteur peut choisir celui qui convient le mieux à ses besoins et à ses habitudes.

Le pod est petit, discret et il se glisse facilement dans une poche ou un sac. Sa simplicité attire les vapoteurs débutants, avec lui, pas de réglages compliqués. Le pod fonctionne avec des cartouches. Son fonctionnement est généralement automatisé ; une simple bouffée déclenche la chauffe. Vous pouvez trouver toute sorte de kit et de modèles originaux.

La box présente un format plus imposant. Elle vous permet de personnaliser votre expérience grâce à divers réglages comme la puissance et la température. Il existe de nombreux modèles différents de box, de la plus simple à la plus sophistiquée. Vous pouvez trouver des boxs électriques à accus (alimentées par des accus), mais il y a également des boxs avec batterie intégrée.

Pour finir, parlons des mods. Mod est en réalité l’abréviation de « modifiable ». Conçu pour les vapoteurs qui souhaitent une séance de vape sur mesure, il se décline en deux variantes principales ; électronique et mécanique. Les mods mécaniques sont dépourvus de circuit et demandent une réelle expertise. Généralement, le mod fonctionne avec des accus amovibles, sa puissance et son autonomie sont variables. Il peut se retrouver sous plusieurs formats (stick, box…) afin que chaque profil de vapoteur puisse faire le choix le plus adapté.

Box Puma Baby 80W – Vapor Storm

Découvrez la Box Puma Baby 80W par Vapor Storm, u...
29,90 

Box Punk 86W 1.5 – Teslacigs

Embrassez le charme vintage avec le Tesla Punk 86...
45,90 

Box Centaurus M100 – LOST VAPE

La Box Centaurus M100 de Lost Vape saura satisfair...
45,90 

Critères de choix : autonomie, puissance, taille, simplicité d'utilisation, contenance du clearomiseur

Le choix de votre e-cig va être déterminant sur la réussite de votre sevrage tabagique. Pour cette raison, il y a certains critères à surveiller.

L’autonomie de la batterie

Si vous étiez un fumeur intensif (plus de 15 cigarettes par jour), vous allez avoir besoin d’une vapoteuse avec une autonomie de batterie importante. Pour connaître l’autonomie d’une batterie, il faut regarder les mAh (milliampère-heure) indiqués ; plus la valeur est élevée, plus l’autonomie de la batterie est généreuse.

Moins de 1500 mAh : autonomie modérée, pour les fumeurs occasionnels

Entre 1500 et 2500 mAh : autonomie moyenne, pour les fumeurs modérés

Plus de 2500 mAh : autonomie élevée, pour les fumeurs intensifs

La puissance

La puissance dépend de l’autonomie et du type de tirage que vous choisissez. En effet, pour un tirage serré en inhalation indirecte, vous n’avez pas besoin d’une grande puissance. Une puissance inférieure à 20W sera suffisante. En revanche, si vous voulez vaper de gros nuages de vapeur, il faudra plutôt vous tourner vers des appareils pouvant monter jusqu’à 80W.

La taille

Sur le marché, il y a des e-cigarettes de petite taille et des modèles beaucoup plus massifs. Vous pouvez donc choisir une cigarette électronique discrète et légère si vous ne voulez pas être encombré, mais celle-ci n’aura pas les mêmes performances qu’un appareil plus imposant.

Simplicité d’utilisation

Selon vos préférences, il est possible de choisir une cigarette électronique simple d’utilisation et intuitive ou des modèles un peu plus complexes qui peuvent entièrement se paramétrer. Les e-cig équipées d’un chipset (puce électronique) offre plusieurs modes et possibilités de réglage.

Contenance de clearomiseur

Si vous êtes un petit vapoteur (moins de 10 cigarettes par jour), vous allez consommer en moyenne 1ml d’e-liquide par jour. Les vapoteurs modérés (environ 15 cigarettes par jour) vont plutôt consommer 2ml de liquide par jour en moyenne. Les anciens fumeurs qui avaient pour habitude de fumer plus de 15 cigarettes par jour vont vaper en moyenne 5ml d’e-liquide chaque jour. Vous devez donc choisir votre clearomiseur en fonction de vos habitudes, sachez que vous pouvez trouver des réservoirs maxi-contenance pour vaper toute la journée sans tracas. Généralement, les tanks proposés sur le marché ont une contenance allant de 1,5ml à 9ml.

Composition d'un e-liquide : propylène glycol (PG), glycérine végétale (VG),
arômes, nicotine

Une recharge d’e-liquide se compose de plusieurs ingrédients.

Propylène Glycol (PG)

Le propylène glycol est un ingrédient phare de l'e-liquide. Il est également utilisé dans diverses industries, de l'alimentaire à la pharmaceutique. Fluide et inodore, il favorise le rendu des saveurs. Quand on parle de la sensation de « hit », c'est en grande partie grâce au PG.

Glycérine végétale (VG)

La glycérine végétale se démarque par son origine naturelle. Déjà présente dans nos crèmes hydratantes ou certains mets délicats, elle apporte au vapotage cette texture voluptueuse, presque crémeuse. Lors de l'inhalation, elle donne naissance à de généreux nuages de vapeur.

Arômes

Les liquides pour e-cigarette contiennent entre 3 et 15% d’arômes. Ils apportent la saveur fruitée, sucrée, mentholée, gourmande ou acidulée que vous recherchez lorsque vous vapez un e-liquide parfumé. Ils peuvent être naturels ou synthétiques selon le fabricant.

Nicotine

La nicotine est une substance organique d’origine végétale qui aide à combler ce manque si caractéristique du sevrage tabagique. Lorsqu’elle n’est pas associée aux substances toxiques de la cigarette traditionnelle, le risque d’addiction est peu élevé. Elle devient le pont entre deux mondes, celui du tabac et celui de la vape. Elle a également une influence sur le « hit » tout comme le PG. Si vous voulez ressentir cette sensation en gorge, optez pour un dosage en nicotine assez fort (toujours en respectant vos besoins et votre tolérance).

Dosage de nicotine : conseils pour les débutants

Le taux de nicotine est indiqué sur les fioles de la manière suivante ; milligrammes de nicotine par millilitre de liquide. Par exemple, un dosage de 16 mg/ml signifie qu’il y a 16 milligrammes de nicotine dans chaque millilitre d’e-liquide. Dans un flacon de 10ml, cela représente 160mg de nicotine. Vous avez généralement le choix entre plusieurs dosages : 0, 3, 6, 12, 16 et 18 mg/ml.

Le dosage de nicotine est une décision qui ne se prend pas à la légère. C’est la clé pour une transition réussie de la cigarette traditionnelle vers la cigarette électronique. Néanmoins, vos habitudes de consommation restent un facteur déterminant dans le choix du dosage.

  • 5 cigarettes par jour : 3 mg/ml de nicotine.
  • 10 cigarettes par jour : 6mg/ml de nicotine.
  • Autour des 20 cigarettes par jour : 11 mg/ml de nicotine.
  • Autour de 30 cigarettes par jour : 16 mg/ml de nicotine.
  • Plus de 30 cigarettes par jour : 19,6 mg/ml de nicotine.

Faites aussi votre choix en fonction de la manière dont vous fumez, de l'intensité recherchée et du type de cigarette que vous utilisez. Notez que vous pourrez réduire le dosage avec le temps, mais ne vous mettez pas la pression, cela se fera à votre rythme.

Si vous êtes non-fumeur, ne commencez pas la cigarette électronique.

Saveurs et choix de l'e-liquide : conseils pour trouver ce qui convient

Lorsque l’on s'initie à la vape, le goût occupe une place centrale. C'est souvent un des éléments qui permet de faire une vraie rupture avec le monde du tabac.

Si vous voulez retrouver le goût authentique du tabac sans subir les désagréments, vous pouvez vous orienter vers les recharges liquides aux saveurs classics ; tabac brun, tabac blond, tabac américain.

Pour profiter d’une vape fruitée, optez pour un liquide au fruit. Vous pouvez retrouver tous vos fruits favoris dans un délicieux concentré à vaper. ; ananas, pomme, fruits rouges…

Pour les becs sucrés, faites votre choix parmi les nombreux e-liquides aux saveurs gourmandes ! Vous pourrez vaper des liquides qui imitent le goût de confiseries, de sodas, de pâtisseries et même de desserts.

Des saveurs mentholées sont également proposées sur le marché. Vous pourrez profiter d’une vape fraîche au goût de menthe forte, menthe extra forte, menthe eucalyptus, menthe chlorophylle, menthe glaciale…  Une explosion de fraîcheur en bouche !

Comment remplir un réservoir et changer la résistance

La durée de vie de votre résistance dépend de la quantité d’e-liquide que vous vapez. Généralement, nous recommandons de changer de résistance après avoir vapoter 30 à 50 ml de liquide.

Si vous remarquez une altération des arômes, un goût de coton brûlé ou des fuites répétées, nous vous conseillons vivement de remplacer la résistance usagée par une neuve.

Le changement de résistance se réalise en quelques étapes simples. D’abord, il faut retirer la résistance abîmée.

Pour les résistances avec pas de vis

  • Dévissez le clearomiseur de votre appareil.
  • Dévissez la base du clearomiseur.
  • Dévissez la résistance usée.

Pour les résistances sans pas de vis

  • Retirez le clearomiseur de votre vapoteuse.
  • Sortez la résistance usée du clearomiseur en tirant dessus.

Après avoir enlevé la résistance usagée, vous pouvez passer à l’amorçage. Imbibez la nouvelle résistance de liquide (6 à 8 gouttes) avant de la placer sur la base. Remettez ensuite la base et remplissez le réservoir d’e-liquide. Généralement, ce dernier s’ouvre par le haut, mais l’ouverture peut aussi se situer en dessous. Il faudra alors dévisser la base du clearomiseur et le retourner pour le remplir.

Enfin, pensez à roder votre résistance pour une utilisation optimale. Notez la valeur de la puissance minimale qui est indiquée sur votre résistance. Réglez la puissance de votre appareil à moitié de cette valeur. Par exemple pour une résistance de 32 / 40 W, régler la puissance de votre cigarette électronique à 16W.

Augmentez au fur et à mesure la puissance en prenant des bouffées entre chaque étape. Continuez jusqu’à ce que vous atteigniez la puissance souhaitée.

La résistance doit bien être imprégnée de liquide pour éviter une usure prématurée.

Réglages de la puissance et de l'airflow

Lorsque l’on parle d'airflow, on évoque cette précieuse arrivée d'air qui influence directement la manière dont la vapeur se forme. Stratégiquement positionné, soit en haut, soit en bas de votre dispositif, il est souvent symbolisé par de petites ouvertures, à moduler à souhait grâce à une bague rotative. L’idée ? Ajuster le flux d'air pour façonner son expérience.

Vous aimez une bouffée puissante, généreuse, rappelant cette sensation profonde de la cigarette traditionnelle ? Ouvrez grand cet airflow et laissez-vous emporter par une vape en inhalation directe, aussi nommée vape DL (Direct To Lung). Au contraire, si vous préférez une approche douce, un tirage plus feutré et savoureux, une légère rotation suffira pour restreindre cet airflow. C'est la promesse d'une inhalation indirecte, ou vape MTL (Mouth To Lung), quand la vapeur entre d’abord en bouche avant de rejoindre les poumons.

Chaque vapoteur a ses préférences, et la puissance joue un rôle déterminant. Les watts (unité de mesure de la puissance) influencent la température de chauffe et par conséquent la production de vapeur. Une valeur de puissance élevée peut donner plus de vapeur, mais attention à ne pas tomber dans l'excès, au risque de dégrader le coton.

La règle d'or ? Harmoniser la puissance avec la valeur ohmique de la résistance. Par exemple, une résistance avec une valeur ohmique basse (subohm) nécessitera souvent une puissance plus élevée.

Le ratio PG/VG de votre e-liquide a aussi une influence sur l'airflow et la puissance. Un liquide riche en VG demande un airflow généreusement ouvert pour libérer toute sa vapeur. À l'inverse, un e-liquide dominant en PG privilégiera la saveur, mieux perçue avec un tirage serré.

Entretien courant : nettoyage et remplacement des éléments

Pour l’entretien de votre appareil, quelques conseils et astuces s'imposent.

Le clearomiseur

Une des grandes forces du clearomiseur réside dans son caractère démontable. Ainsi, l'entretien devient presque un jeu d'enfant. Commencez par dissocier la box et le clearomiseur. Détachez ensuite les différentes pièces de ce dernier.

Pour la box, utilisez un chiffon en microfibre et un coton-tige légèrement imbibé de vinaigre blanc.

Pour le clearomiseur, vous pouvez effectuer le nettoyage lorsque vous changez d’arôme ou de résistance. Le démontage est simple ; drip tip, verre pyrex, résistance, joints... Tout doit être inspecté. Trempez ces éléments dans un mélange d'eau tiède et de liquide vaisselle. Pour une action renforcée, vous pouvez aussi les tremper dans de l’eau chaude mélangée à du vinaigre blanc et du bicarbonate (tous les éléments sauf le réservoir). Après cette baignade, rincez tous les composants et laissez-les sécher.

La batterie

Pour la batterie, un simple coton-tige ou une lingette microfibre feront l'affaire. Pensez à retirer la poussière qui se trouve sur la connexion du pin. Et surtout, n’utilisez pas d’eau, vous risqueriez de provoquer un court-circuit.

Le drip tip

L’embout buccal est directement en contact avec votre bouche, il faut donc le nettoyer régulièrement. Un nettoyage au liquide vaisselle et un passage sous l'eau tiède suffiront pour le désencrasser. Vous pouvez ensuite le laisser sécher à l’air libre ou l’essuyer avec un chiffon.

La résistance

Comme nous l’avons vu précédemment, la résistance à une longévité variable. Elle peut durer entre 10 jours et 3 semaines. Lorsque cette dernière commence à fatiguer, il faut la remplacer par une résistance toute neuve. Les signes d'une résistance fatiguée sont multiples ; vapeur moins dense, saveurs altérées, goût de coton brûlé…

Précautions d'utilisation : éviter les risques et respecter les consignes

Pour éviter tout risque, il faut adopter de bonnes pratiques d'utilisation et respecter certaines consignes.

L’e-cigarette

Évitez d’aspirer trop fort lorsque vous vapez, car l’e-liquide n’aura pas le temps d’être chauffé. Il pourrait alors ressortir par le drip tip au lieu de s’évaporer sous forme de vapeur. Si cela arrive, rincez-vous la bouche avec de l’eau.

Votre dispositif ne doit pas être utilisé en continu. Il est généralement équipé d’un système qui coupe l’alimentation de la batterie, qui déclenche des clignotements d’alerte ou qui force l’arrêt de la lumière LED. Ce système est prévu pour vous alerter en cas de surchauffe de l’appareil. Attendez 1 minute avant de l’allumer à nouveau pour éviter les risques de brûlure, de provoquer un écoulement de liquide ou de détériorer la batterie.

N’appuyez pas de manière excessive sur le switch de votre e-cigarette pour éviter de le casser ou de le bloquer.

Évitez de forcer quand vous installez l’atomiseur ou le clearomiseur, un serrage excessif peut entrainer des dommages sur la résistance.

L’e-cigarette ne doit pas être mise sous l’eau, dans le lave-vaisselle ni dans un four micro-ondes.

Ne tentez pas de démonter le chargeur de votre appareil de vapotage, vous pourriez vous électrocuter.

Lorsque vous n’utilisez pas votre dispositif de vaping électronique, nous vous conseillons de séparer l’atomiseur ou le clearomiseur de la batterie. Sinon, laissez-le à la verticale avec le drip tip vers le haut.

Nous rappelons que ce dispositif de sevrage est interdit aux femmes enceintes et aux mineurs. Il faut également le tenir à l’écart des enfants.

En cas de doute, vous pouvez consulter votre médecin traitant. Vous pourrez ainsi vérifier que la cigarette électronique est compatible avec votre état de santé et avec les traitements que vous suivez.

La batterie

Avant la première utilisation, assurez-vous que votre cigarette électronique est complètement chargée.

Il est déconseillé de recharger la batterie de votre appareil avec un chargeur générique. Utilisez le câble de recharge fourni. Vous serez ainsi sûr d’utiliser un chargeur qui respecte les normes de sécurité. Ce qui vous préservera de tout risque de décharge excessive ou de tensions non compatibles.

Ne laissez pas votre dispositif de vape à la charge pendant trop longtemps pour éviter tout dommage. Débranchez le câble dès que la batterie est pleine. Nous vous recommandons également de recharger votre appareil seulement lorsque la batterie est totalement vide pour une utilisation optimale.

Évitez d’exposer la batterie à de fortes chaleurs, à un froid extrême ou au soleil. Rangez-la dans un endroit sec, frais et abrité.

Avant d’installer la batterie dans votre e-cigarette, vérifiez sa compatibilité. Choisissez des marques fiables et sûres pour de meilleures performances.

N’essayez pas d’ouvrir la batterie au risque de vous brûler.

Enfin, vérifiez aussi souvent que possible l’état général de votre batterie pour essayer de repérer les signes de détérioration ; brûlures, fuites, déformations… Si vous remarquez une anomalie, changez de batterie.

Manipulation de la nicotine

La nicotine peut présenter des risques, il faut la manipuler avec précaution et la tenir hors de portée des enfants et des animaux de compagnie. Cette substance ne doit pas être ingérée, mais en cas d’ingestion accidentelle, nous vous invitons à consulter votre médecin. Vous pouvez aussi vous rendre dans un centre antipoison.

Nous vous recommandons de manipuler la nicotine avec des gants et des lunettes de protection. Ainsi, vous évitez tout contact avec la peau et les yeux. En cas de contact accidentel, rincez avec de l’eau et rendez-vous chez un professionnel de santé si besoin.

Les e-liquides

Agitez bien votre flacon d’e-liquide avant chaque utilisation et veillez à le refermer correctement après l’avoir utilisé.

Votre liquide doit rester dans sa fiole d’origine. Rangez le flacon dans un endroit à l’abri de la lumière. Il ne doit pas être exposé à la chaleur ni rangé dans votre réfrigérateur. Faites également attention à ce qu’il soit hors portée des enfants et des animaux.

Comme avec la nicotine, il faut éviter que le liquide entre en contact avec la peau et avec les yeux. Si cela arrive par accident, lavez la zone à l’eau et au savon (uniquement à l’eau pour les yeux). Consultez un médecin ou un ophtalmologiste si vous avez des doutes, des rougeurs ou des douleurs. Pensez à lui présenter votre fiole avec l’étiquette.

Si vous renversez de l’e-liquide sur votre sol ou sur n’importe quelle autre surface, vous pouvez le nettoyer avec un chiffon humide et du savon.

Si vous avalez du liquide pour vapoteuse, ne vous forcez pas à vomir et ne buvez pas d’eau. Rendez-vous dans un centre antipoison ou chez un professionnel de la santé, toujours avec l’étiquette du flacon.

Les e-liquides sont conçus pour les cigarettes électroniques. Vous ne pouvez pas les consommer avec un appareil qui produit une combustion.

Transport et stockage des cigarettes électroniques et des e-liquides en
toute sécurité

Voici les conseils à suivre pour le transport et le stockage de votre matériel de vape.

Vous pouvez transporter votre vapote avec une trousse, une mallette ou une pochette de transport. Cette dernière est équipée de plusieurs poches et compartiments de rangement afin que vous puissiez ranger tous vos accessoires.

Il est également possible de trouver des étuis et des housses pour e-cigarette. Ils sont conçus pour protéger votre appareil des chocs, de la poussière et de la saleté.

Nous rappelons que la vape n’est pas autorisée partout. Dans le train, l’avion et les transports publics, vous n’avez pas le droit de vaper, mais vous pouvez transporter votre matériel de vapotage. Évitez également de vapoter en conduisant. Vous devez garder les deux mains sur le volant pour éviter tout risque d’accident et d’amende.

Le transport du matériel de vape est un peu plus compliqué en avion. Les règles peuvent varier en fonction de la compagnie aérienne. Pour vous aider, voici nos recommandations :

  • Rangez vos liquides dans une pochette transparente en respectant la limite autorisée de 100ml par flacon.
  • Ne transportez pas plus de 10 litres de liquide dans votre sac cabine.
  • Ne laissez pas les composants inflammables comme les accus et les batteries en soute.
  • Évitez de recharger votre appareil pendant le vol.
  • Gardez bien tout le matériel de vape dans la pochette de transport.
  • Rangez les atomiseurs reconstructibles, les tournevis, les pinces et autres outils dans une trousse de protection en soute.
  • Videz le tank pour éviter tout risque de fuite.
  • Placez l’e-cigarette à la verticale dans sa pochette de protection.
  • La tousse de transport doit être bien rangée dans votre bagage à main tout au long du vol.

Quand vous êtes en déplacement, faites bien attention au transport de vos accus. S’ils sont mal rangés, cela peut être dangereux. Respectez les consignes suivantes pour votre sécurité :

  • Évitez que votre accu entre en contact avec des objets en métal (clés, pièces de monnaie, bijoux, etc.). Cela peut provoquer une explosion.
  • Idéalement, séparez-les des autres accessoires et gardez-les dans une boîte.
  • Transportez-les dans un étui, un sac ou une boîte en plastique. Dans l’avion, cet étui sera ensuite rangé à l’intérieur de votre bagage cabine.

Informations sur la réglementation en vigueur et les normes de sécurité

Il y a quelques informations à connaître sur les différentes lois qui encadrent l’utilisation de la cigarette électronique.

Vente de matériel de vapotage aux mineurs de moins de 18 ans

Depuis 2016, il est strictement interdit de vendre du matériel de vape aux personnes de moins de 18 ans selon l’article L3513-5 du Code de la santé publique. Le vendeur doit donc vérifier l’âge du client avant de réaliser la vente. Si le consommateur a moins de 18 ans, la vente doit être refusée. Nous rappelons que le mineur ne sera pas sanctionné s’il utilise une e-cigarette, en revanche, le vendeur encourt une amende qui peut aller de 135€ à 750€.

Utilisation de la cigarette électronique dans les lieux publics et de travail

D’après l’article L3513-6 du Code de la santé publique, les dispositifs électroniques de vape peuvent être utilisés dans certains lieux publics, mais pas dans les endroits collectifs, clos ou qui accueillent des personnes mineures : les écoles, les collèges, les lycées, les CFA (Centres de Formation des Apprentis), les établissements d’accueil et d’hébergement de mineurs.

Sur votre lieu de travail, votre employeur est obligé de préciser clairement l’interdiction de l’utilisation de l’e-cigarette au risque de devoir régler une amende de 450€. En tant que salarié, vous risquez également une contravention allant de 35€ à 150€ si vous vapotez sur votre lieu de travail.

Il y a quelques métiers et lieux qui ne sont pas concernés par ces réglementations :

  • Les métiers en plein air et du BTP.
  • Les entreprises disposant d'espaces réservés au vapotage.
  • Les zones extérieures du bâtiment de votre entreprise comme les parkings ouverts et les terrasses.

Dans certains lieux publics et espaces collectifs fermés, seul le propriétaire peut décider d’interdire ou non l’usage des appareils de vaping : bars, restaurants, cafés, centres commerciaux, stades, cafés, boîtes de nuit, administrations publiques. Il doit alors le signaler sur place avec un affichage. Nous vous conseillons de contacter l’établissement ou de consulter son site web pour vous assurer que la cigarette électronique est bien autorisée.

Production et commercialisation de produits de vapotage

La réglementation européenne de 2014 « Tobacco Product Directive » (TDP) ou « directive sur la production de tabac » a été intégrée dans le droit français en 2016. Elle consiste à encadrer la fabrication, le conditionnement et la vente des e-liquides contenant de la nicotine, des cartouches, des réservoirs ainsi que de tout dispositif qui peut s’utiliser pour consommer de la nicotine sous forme de vapeur.

Cette loi interdit la vente des flacons de plus de 10 ml pour les e-liquides qui contiennent de la nicotine. Le taux de nicotine doit respecter la limite légale de 20mg/ml. Pour les cartouches préremplies et les cartouches jetables, il ne faut pas dépasser les 2ml.

La loi française et européenne interdit strictement l’utilisation de certains additifs lors de la conception des liquides. Vous pouvez vérifier la composition en consultant l’étiquette ou la fiche produit. Voici les additifs en question :

  • Additifs laissant croire que le produit est bénéfique pour la santé ou qu'il diminue les risques sur la santé.
  • Additifs ou stimulants qui sont supposés redonner de l’énergie.
  • Additifs colorants.
  • Additifs qui favorisent l’assimilation de la nicotine ou qui facilitent l’inhalation.
  • Additifs cancérigènes, nuisibles à la fertilité ou mutagènes sans combustion.

En France, les normes de sécurité et d’hygiène sont encadrées et rigoureusement contrôlées. Les fabricants français et européens d’e-liquides qui contiennent de la nicotine ont l’obligation de déposer un dossier de notification à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). Ce dossier doit être déposé dans les 6 mois avant la mise en vente. Il doit contenir la méthode de fabrication, le numéro de lot, les ingrédients utilisés, le taux de nicotine, la teneur en nicotine par dose et les données toxicologiques du liquide.

Tous les flacons d’e-liquide doivent être équipés d’un bouchon sécurisé (sécurité enfant) et antifuite. L’étiquette des flacons doit afficher un message de prévention sur les dangers de la consommation de nicotine, la composition, le taux de nicotine, un avertissement sanitaire apposé deux fois et la recommandation « tenir hors de portée des enfants ».

La norme AFNOR

La norme AFNOR (Association Française de NORmalisation) XP D90-300 est la toute première norme qui concerne les accessoires et le matériel de vape. Elle comprend les critères de l’ISO 9001 et les spécificités du vaping. Pour obtenir la certification, les fabricants doivent respecter un cahier des charges très strict. C’est l’assurance d’un produit de qualité et sûr !

LE E LIQUIDE

Historique et évolution des e-liquides

Hon Lik, un pharmacien chinois, est au centre de l’histoire des cigarettes électroniques et des e-liquides. Frappé personnellement par les conséquences du tabac après la perte de son père à cause d'un cancer du poumon, il s'est lancé dans la création de ce qu'on appelle aujourd'hui la cigarette électronique.

En 2003, armé de son désir de faire une différence et de sa formation en pharmacie, Hon Lik met au point un appareil capable de transformer un liquide en vapeur. L'e-liquide, fondamentalement simple dans sa première incarnation, contenait du propylène glycol pour la vapeur et de la nicotine pour satisfaire les besoins des fumeurs.

Aujourd’hui, la composition a évolué et les saveurs se sont multipliées, se diversifiant bien au-delà du simple goût de tabac avec des arômes allant du pop-corn caramélisé aux fruits exotiques.

Rôle et importance de l'e-liquide dans la vape

On pourrait dire que l’e-liquide est à la cigarette électronique ce que le café moulu est à la machine à expresso. Sans lui, pas de saveur, pas de vapeur, pas de sensation. En clair, pas de vapotage ! Mais l'e-liquide ne se contente pas de remplir un réservoir ; il crée une expérience, une escapade gustative pour chaque vapoteur.

Le rôle de l’e-liquide est de produire de la vapeur et d’imiter les sensations du tabac. Il dupe votre organisme pour éviter que vous ressentiez les effets du manque. Quand vous vapez votre liquide, votre cerveau reçoit tout un tas de signaux de plaisir. Grâce à ces signaux, il libère de la dopamine (hormone du bonheur).

L’e-liquide vous permet aussi de personnaliser votre expérience. Grâce à la multitude de saveurs disponibles sur le marché, vous pourrez trouver celle qui correspond parfaitement à vos préférences. Des saveurs gourmandes aux arômes exotiques en passant par les classiques rappelant le tabac, il y en a vraiment pour tous les palais !

La composition de l'e-liquide a également une influence sur la vape. Les ratios de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG) ont un impact sur la densité de la vapeur produite et sur le hit ressenti en gorge.

L’e-liquide se place dans le tank de votre clearomiseur (réservoir). Lorsque vous inhalez ou appuyez sur le switch, la résistance commence à chauffer le liquide pour qu’il puisse être aspiré sous forme de vapeur.

Composition et éléments de base d'un e-liquide

Décortiquons ensemble les composants de l’e-liquide pour mieux comprendre son essence et son fonctionnement.

La base d’un liquide pour e-cigarette se compose de propylène glycol (PG), un ingrédient qui sert à faire ressortir les arômes et la puissance de la nicotine. Le PG est associé à de la glycérine végétale (VG), le liquide visqueux responsable de la production de vapeur. La base représente 80% du e-liquide.

Les e-liquides contiennent également des arômes (entre 2% et 20%) pour apporter différentes saveurs ; fruits rouges, tabac brun, menthe… Certains mélanges d'arômes sophistiqués reproduisent avec précision des saveurs de desserts, de boissons ou même de bonbons.

Ils peuvent aussi contenir de l’eau déminéralisée (moins de 5%) et de l’alcool éthylique. L’alcool et l’eau ne sont pas présents dans tous les e-liquides, cela dépend des fabricants. Leur rôle est de fluidifier le liquide. Généralement, l’alcool est ajouté en très infime quantité et il s’évapore avant d’avoir eu le temps de pénétrer dans le sang.

Certains e-liquides intègrent des additifs pour enrichir la séance de vapotage. Ils sont parfois utilisés pour rehausser ou adoucir certaines saveurs. Ils peuvent donner une sensation de fraîcheur en bouche, un goût sucré supplémentaire ou même une touche acidulée.

Pour finir, il y a de la nicotine sous forme liquide, l’ingrédient central de tous e-liquides. La nicotine est issue de feuilles de tabac. Vous pouvez choisir le dosage qui vous convient, il y a même des e-liquides sans nicotine. Pour respecter la norme TPD (Tobacco Products Directive), la nicotine peut seulement être ajoutée dans les fioles de 10 ml sans dépasser le dosage de 20mg/ml de nicotine.

Propylène glycol (PG) : rôle et caractéristiques

Le PG est une substance liquide un peu visqueuse, incolore et inodore. Elle a la particularité d’être peu volatile et d’absorber l’humidité de l’air. Ce liquide est utilisé dans la fabrication de produits alimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques et d’hygiène corporelle.

Même si la nicotine est la principale responsable de cette sensation tant recherchée par les fumeurs que l’on appelle le « hit », le PG a aussi un impact. Il permet de bien faire ressortir la puissance de la nicotine pour que vous puissiez pleinement profiter de cette sensation de contraction en gorge.

Le PG agit également comme un exhausteur d'arôme. Il travaille avec la glycérine végétale pour vous fournir une vapeur dense et parfumée.

Glycérine végétale (VG) : rôle et caractéristiques

La glycérine végétale (VG) est un liquide visqueux, inodore et incolore qui est utilisé dans l’industrie pharmaceutique, cosmétique et alimentaire. Cette substance sert à retenir l’humidité, mais dans le cas de l’e-liquide, elle a une autre utilité. En effet, elle produit de grosses quantités de vapeur, adoucit les arômes ainsi que le hit pour vous offrir une vape suave et ronde.

Au final, vous devez vérifier le ratio PG/VG de votre liquide pour connaître son caractère. S’il contient un taux de PG plus élevé ; les saveurs seront prononcées, le hit sera plus puissant et la vapeur sera moins dense. À l’inverse, avec un liquide contenant plus de VG, la vapeur sera plus dense, mais les saveurs et le hit seront moins puissants.

Les e-liquides à forte concentration en VG sont particulièrement prisés par les amateurs de cloud chasing, ces vapoteurs qui recherchent à produire d'impressionnants nuages de vapeur. En raison de sa densité, assurez-vous de choisir un appareil de vape plus puissant et adapté pour éviter les problèmes d'encrassement ou de surchauffe.

En effet, du fait de sa viscosité, la VG peut encrasser plus rapidement les résistances des cigarettes électroniques. Ce qui demande un entretien régulier de l'appareil.

Arômes : types et influence sur la saveur

Les arômes synthétiques ou naturels servent à donner du goût à vos liquides pour e-cig. C’est grâce à eux que vous pouvez profiter de délicieuses saveurs mentholées, fruitées, classiques, gourmandes. Les arômes naturels s’obtiennent de différentes manières ; extraction à froid, filtration, distillation. Les arômes artificiels sont fabriqués en laboratoire.

Les arômes naturels offrent une saveur plus authentique et sont souvent privilégiés par les vapoteurs qui recherchent un rendu des saveurs proches de la réalité. Par exemple, un arôme naturel de fraise aura le goût d'une fraise mûre. En revanche, les arômes synthétiques permettent d'obtenir des saveurs plus complexes ou inexistantes dans la nature.

Tous les e-liquides contiennent des arômes de qualité alimentaire pour votre sécurité.

Nicotine : présence et dosages disponibles

La nicotine est issue de la plante de tabac (Nicotiana tabacum). Il existe plusieurs dosages de nicotine par liquide ; 0 mg/ml, 3 mg/ml, 6 mg/ml, 9 mg/ml, 11mg/ml, 12 mg/ml, 16 mg/ml, 18 mg/ml, 20 mg/ml. Vous pouvez commencer avec un dosage adapté à vos habitudes et progressivement diminuer.

Cet ingrédient permet de ressentir le hit comme nous l’avons vu précédemment. Si votre liquide a un taux de nicotine et de PG élevé, le hit sera puissant. En revanche, si le liquide a un fort taux de VG et un faible dosage en nicotine, le hit sera moins prononcé.

La nicotine n’est pas cancérigène ni dangereuse, mais elle peut créer une dépendance. C'est un point souvent mal compris ; elle est addictive, oui, mais elle n'est pas le principal facteur de risque dans la combustion du tabac. Ainsi, les e-liquides sont considérés comme une alternative moins nocive, qu’ils contiennent de la nicotine ou non.

Explication des dosages de nicotine disponibles (en mg/ml)

Les dosages sont indiqués en « mg/ml » ; il s'agit de la concentration de nicotine par millilitre. Pour vous donner un exemple, dans une bouteille de 10 ml avec un dosage à 6 mg/ml, chaque millilitre de liquide renferme 6 mg de nicotine.

Comme nous l’avons vu précédemment, les e-liquides se présentent sous différents dosages ; 0 mg/ml, 3 mg/ml, 6 mg/ml, 9 mg/ml, 11mg/ml, 12 mg/ml, 16 mg/ml, 18 mg/ml, 20 mg/ml. Chaque vapoteur peut trouver le dosage qui lui convient. Un fumeur invétéré se tournera vers des dosages élevés, alors qu’un fumeur occasionnel pourra se contenter d'un dosage plus modeste.

Adaptation du dosage en fonction du profil de l'utilisateur (fumeur, non-fumeur, dépendance)

Si l’on devait donner un repère pour les consommateurs occasionnels à modérés (moins d'une dizaine par jour), la fourchette de 2 à 4 mg de nicotine serait un bon point de départ. Mais rappelez-vous, c'est votre rythme de consommation qui donne le ton.

Quand vous approchez ou dépassez la vingtaine de cigarettes par jour, la donne change. Là, vous allez devoir vous tourner vers des dosages entre 11 et 20 mg/ml. Mais attention, le mot d'ordre reste le même : personnalisation. Vous pouvez diminuer le dosage ou l’augmenter en fonction de vos besoins.

Voici quelques conseils pour vous éclairer :

  • Fumeurs occasionnels: 2 mg/ml de nicotine.
  • Plus de 10 cigarettes par jour: entre 4 et 6 mg/ml de nicotine.
  • Plus de 15 cigarettes par jour: 8 mg/ml de nicotine.
  • Plus de 20 cigarettes par jour: 11 mg/ml de nicotine.
  • Autour des 30 cigarettes par jour: entre 18 et 20 mg/ml.

Si vous ne fumez pas de cigarette, c’est inutile de commencer la cigarette électronique. Le dosage 0 mg/ml de nicotine est destiné aux vapoteurs qui souhaitent arrêter la nicotine. Ils peuvent réduire progressivement le dosage jusqu’à atteindre le taux de 0% de nicotine. Ainsi, ils ne ressentent plus le besoin de fumer du tabac et ils ne sont plus dépendants à la nicotine.

Certains vapoteurs peuvent ressentir le besoin de vapoter régulièrement tout au long de la journée. Si c’est votre cas, choisissez pour un dosage léger afin d'éviter une surconsommation de nicotine. Ainsi, vous compensez le rythme fréquent par une concentration moins importante.

Effet sur la sensation en bouche (hit), la vapeur produite et la saveur

Le PG apporte plus de fluidité au liquide tout en améliorant l’intensité des arômes. Il amplifie chaque note aromatique pour une vape savoureuse. Sans oublier cette sensation caractéristique en gorge que tant de passionnés de vapotage chérissent ; le hit.

Si vous avez déjà été impressionné par ces énormes nuages produits par certaines cigarettes électroniques, sachez que la VG en est la principale responsable. Plus visqueuse que le PG, elle est l'ingrédient phare pour obtenir une vapeur dense et abondante. De plus, elle rend chaque bouffée plus douce, contrebalançant ainsi l'effet parfois trop prononcé du PG.

Mais comment choisir ? Tout dépend des attentes. Pour une explosion de saveurs avec une sensation en gorge prononcée, un e-liquide dominé par le PG sera de mise. À contrario, pour un vapotage nuageux et doux, la VG prendra le devant de la scène.

Une mise en garde toutefois ; la densité de la VG exige un matériel adapté. Il est donc crucial de bien connaître son équipement, sous peine de ne pas exploiter pleinement les capacités de son e-liquide. Sa viscosité peut, à terme, encrasser plus rapidement les résistances, réduisant ainsi leur durée de vie. Cela peut entraîner une augmentation de la consommation de résistances, un coût à ne pas négliger pour les vapoteurs réguliers.

Choix du ratio en fonction des préférences personnelles

En fonction du ratio PG/VG que vous choisissez, votre séance de vape sera différente.

Si vous recherchez avant tout une vape riche en saveur, les e-liquides majoritairement composés de propylène glycol sont parfaits pour vous. Le PG offre un excellent rendu de saveur tout en intensifiant le hit. Durant l’inhalation, vous retrouverez les sensations d’une cigarette classique sans subir les effets nocifs pour votre santé. Les liquides avec un fort dosage en PG conviennent aux débutants ainsi qu’aux vapoteurs adeptes de vape indirecte.

Si vous présentez des irritations ou des réactions allergiques au PG. Tournez-vous vers des liquides avec un taux de VG supérieur.

Voici les ratios que vous pouvez retrouver si vous cherchez un liquide avec un taux de PG élevé : 80/20 PG/VG ; 76/24 PG/VG ; 70/30 PG/VG.

Pour les vapoteurs qui préfèrent les vapes rondes et généreuses en vapeur, les e-liquides à fort taux de glycérine végétale sont sans doute le meilleur choix. Vous profiterez d’une vapeur dense et envoûtante, mais les saveurs seront plus douces.

Voici les ratios des e-liquides avec un taux de VG élevé : 30/70 PG/VG ; 20/80 PG/VG.

Enfin, vous pouvez choisir des ratios équilibrés pour profiter d’une vapeur assez dense et d’une bonne restitution des arômes. Ce type de dosage convient à toutes les e-cigarettes et à toutes les vapes (indirecte ou directe).

Voici les ratios qui offrent un bon équilibre entre PG et VG : 60/40 PG/VG ; 50/50 PG/VG ; 40/60 PG/VG.

Nous vous rappelons que le choix du ratio PG/VG a un impact sur votre matériel de vape. Les liquides riches en VG peuvent solliciter davantage vos résistances et les encrasser plus rapidement.

Catégories de saveurs : fruitées, mentholées, gourmandes, tabac, etc.

Saveurs classiques

Cette catégorie réunit les saveurs de tabac. Vous pouvez retrouver des saveurs de tabac blond, de tabac brun, de tabac américain, etc. C’est sans doute le meilleur choix pour les vapoteurs qui veulent profiter des arômes authentiques du tabac.

Saveurs gourmandes

Les e-liquides gourmands sont pensés pour ravir les palais des vapoteurs amateurs de saveurs sucrées. Ils vous permettront de profiter de vos confiseries, pâtisserie et desserts préférés ; barbe à papa, caramel, réglisse, cookie, etc.

Saveurs fruitées

Retrouvez des concentrés fruités, des mélanges exotiques et des saveurs douces dans la famille des e-liquides aux fruits. Vous profiterez d’une vapeur aromatisée à la pomme, à la fraise, à l’ananas ou encore à la mangue. Vous voyagerez sans bouger de chez vous !

Saveurs mentholées

Quoi de mieux qu’une vape rafraîchissante aux arômes de menthe ? Pour les fans de cigarettes mentholées, les liquides à la menthe fraîche ou la menthe glaciale sont un must have. Ils offrent des saveurs puissantes qui restent en bouche.

Saveurs glacées / fraîches

Si vous aimez les mélanges fruités et givrés, les e-liquides frais vous combleront de bonheur. Ce sont des compagnons de choix pour profiter d’une vape glaciale et envoûtante ! Vous pourrez retrouver toutes sortes de saveurs ultra fraîches ; pin, réglisse, eucalyptus, etc.

Saveurs de boissons

Vous êtes un grand fan de café ? De smoothie fruité ? Ou encore de cocktails raffinés ? Faites-vous plaisir en choisissant un e-liquide aux arômes de boissons ! Vous pourrez profiter du goût de vos boissons favorites à tout moment de la journée.

En Bonus : Les e-liquides au CBD et les sels de nicotine

Les liquides CBD pour cigarette électronique se composent d’une base neutre, d’arômes alimentaires et d’extrait de cannabidiol (CBD) à la place de la nicotine. Ils peuvent aussi contenir des terpènes (molécules responsables des odeurs et des saveurs qui se trouvent naturellement dans la plupart des végétaux). C’est d’ailleurs grâce à ces molécules aromatiques que l’on peut créer des e-liquides aux arômes de chanvre.

Vous pouvez trouver des e-liquides au CBD prêts à vaper ou des boosters de CBD pour fabriquer vos liquides DIY.

Le cannabidiol (CBD) est un cannabinoïde qui provient du chanvre. Cette molécule aurait de nombreux bienfaits pour le bien-être ; propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, vertus apaisantes et anti-stress, effets positifs sur le sommeil et sur l’humeur, etc.

Attention : Le CBD n’est pas un médicament, il ne doit pas être utilisé pour remplacer un traitement médical.

Le sel de nicotine offre des sensations beaucoup plus intenses que la nicotine purifiée. Vous ressentirez un sentiment de satisfaction plus rapide, comme avec la cigarette traditionnelle. Faites attention au hit qui peut être beaucoup plus fort, le passage en gorge risque d’être difficile pour les vapoteurs qui débutent.

Si vous choisissez un liquide avec des sels de nicotine, espacez vos séances de vape. Attendez-vous à un rendu de saveur moins puissant et à un volume de vapeur peu important.

Conseils pour choisir des e-liquides selon les préférences gustatives

Pour les vapoteurs qui veulent retrouver le goût du tabac, les saveurs "classics" sont sans doute le meilleur choix. Ces parfums rappellent la douceur du tabac blond ou l’intensité du tabac brun. Les amateurs de cigare ne sont pas laissés pour compte, il est également possible de trouver des e-liquides qui rappellent le goût des cigares.

Si vous préférez ressentir cette petite touche glaciale à chaque bouffée, les e-liquides mentholés ou glacés sont faits pour vous. Entre la menthe verte, la menthe glaciale et l’eucalyptus, c’est à vous de faire le choix qui vous convient le mieux !

Vous faites partie des nostalgiques ou des gourmands ? Les e-liquides gourmands vous rappelleront les sucreries de votre enfance tout en éveillant vos papilles. Découvrez ou redécouvrez le plaisir de déguster un bon gâteau au chocolat ou un savoureux dessert au caramel.

Enfin, si vous recherchez une vape fruitée et sucrée, ne passez pas à côté des e-liquides aux fruits et des e-liquides aux saveurs de boissons ! Ils peuvent se vaper à tout moment de l’année, dès que vous avez besoin de nouvelles saveurs dans votre quotidien. Votre palais vous dira merci !

Notez que vous augmentez vos chances de réussir votre sevrage tabagique si vous choisissez un goût que vous aimez vraiment. N’hésitez pas à tester, à essayer et à expérimenter. Vous n’allez peut-être pas trouver la saveur idéale dès le premier coup, mais il faut persévérer !

Bouteilles : tailles, matériaux et sécurité

Tailles des flacons

  • 10 ml: Les fioles de 10 ml sont les plus populaires. Elles sont petites, discrètes et faciles à transporter. Il faut savoir que c’est le seul format qui peut contenir de la nicotine (entre 0 et 20 mg/ml).
  • 20 ml & 30 ml : Les flacons de 20 ml et de 30 ml ne contiennent pas de nicotine. Ils peuvent s’utiliser avec des boosters de nicotine pour créer votre propre e-liquide DIY. Vous pouvez aussi acheter des fioles de 20 ml et de 30 ml vides.
  • 60 ml& 70 ml : Généralement, dans les flacons de 60 ml, il y a 50 ml de liquide. Dans les flacons de 70 ml, il y a 60 ml de liquide. Vous pouvez aussi trouver des flacons de 70 ml avec seulement 40 ml de liquide. Vous pouvez ainsi ajouter un ou plusieurs boosters de nicotine directement dans le flacon grand format.
  • Entre 100 et 200 ml: Vous pouvez trouver des bouteilles d’e-liquides en maxi format. Idéal pour les liquides DIY, vous aurez suffisamment de concentré aromatique pour faire plusieurs petites fioles d’e-liquide.

Matériaux des flacons

Les flacons peuvent être conçus en plastique, en propylène ou en verre en fonction des fabricants. Le matériau le plus utilisé pour leur fabrication est le polyéthylène basse densité (LDPE). Il n’altère pas le goût ni l’aspect du liquide, mais il faut éviter de l’exposer à des températures trop chaudes.

Le polyéthylène téréphtalate (PET) est également un matériau souvent utilisé pour fabriquer des fioles d’e-liquides. C’est du plastique très résistant et durable dans le temps. Il fait partie des plastiques les moins réactifs.

Le propylène (PP) est un matériau résistant aux produits chimiques, mais qui n’est pas très compatible avec l’étiquetage et la peinture. Pour cette raison, le PP est moins utilisé que les autres matériaux pour concevoir des flacons de liquide.

Enfin, le verre est sans doute le matériau le plus fiable. Les flacons en verre ne laissent pas d’odeur ni de résidus. Ils vous permettent de stocker vos liquides sur le long terme tout en conservant leur qualité.

Sécurité

Toutes les fioles d’e-liquide doivent être équipées de bouchons avec sécurité enfant pour être conformes à la norme ISO 8317. Elles doivent également afficher un numéro de lot qui sert à identifier la date de fabrication et les ingrédients utilisés.

Les étiquettes des flacons doivent être contrôlées par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Conservation et durée de vie des e-liquides

Les liquides pour cigarette électronique sont des consommables qui ont une durée de vie limitée. La DDM (date de durabilité minimale) est indiquée sur le flacon. Le liquide sera de moins bonne qualité après cette date. Il aura moins de saveur et certains ingrédients pourraient même être détériorés. D’ailleurs, le liquide peut être altéré avant la DDM s’il est mal conservé.

Pour bien conserver votre e-liquide, il faut déjà éviter de l’exposer à la chaleur et à la lumière. Les températures trop chaudes peuvent modifier la structure moléculaire des composants. Ce qui risque d’entraîner une altération des arômes. Les rayons UV ont également une mauvaise influence sur les e-liquides, surtout sur la nicotine. Stockez votre fiole de liquide dans un endroit sec et frais à l’abri de la lumière.

Nous vous conseillons de vérifier que les bouchons sont correctement refermés pour une conservation optimale et pour éviter l’oxydation. Lorsque le liquide commence à s’oxyder, il devient brun ou jaune. Ce phénomène n’a aucun impact sur le goût ou sur le rendu de la vapeur. Vous pouvez toujours le consommer.

Il est possible de garder une bouteille de liquide dans le réfrigérateur. Le froid ne détériore pas les ingrédients, il va seulement rendre le liquide plus visqueux. Pour faciliter le remplissage dans le réservoir, sortez l’e-liquide quelques minutes avant.

Certains vapoteurs gardent leurs liquides dans le congélateur. Ils ne gèlent pas, mais les arômes risquent d’être moins intenses.

Votre liquide pour vapote est consommable pendant au moins 2 ans s’il est stocké dans les bonnes conditions (et s’il n’a jamais été ouvert). Après ouverture, il est recommandé de le consommer dans les 6 mois.

Manipulation sûre des e-liquides : éviter les risques

Après avoir manipulé des recharges liquides, nous vous conseillons de vous laver les mains. Rangez ensuite votre flacon dans un endroit hors de portée des enfants et des animaux.

Les liquides pour e-cig ne doivent pas être manipulés pendant que vous mangez, buvez ou fumez. En cas d’ingestion accidentelle, rincez-vous la bouche et contactez un centre antipoison ou votre médecin. N’oubliez pas de garder l’étiquette du produit, vous pourrez ainsi la présenter à votre médecin.

Si vous êtes adepte de DIY, il faut être vigilant et réaliser vos préparations avec un maximum de précautions. Lorsque vous manipulez de la nicotine, nettoyez-vous les mains avant et après. Nous vous conseillons de porter des gants et des lunettes de protection pour éviter tout contact avec la peau ou les yeux. En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez-vous les yeux avec de l’eau et contactez un professionnel de la santé.

Recommandations concernant l'usage et le stockage

Nous rappelons que les e-liquides ne se consomment pas avec des appareils qui produisent une combustion. Vous réduisez ainsi les risques d’exposition aux substances nocives et cancérigènes issues de la fumée de tabac.

Nous vous déconseillons de consommer des produits du tabac et des produits destinés à la vape en simultané. Cette pratique appelée « vapo-fumage » ne permet pas de réduire les risques pour votre santé.

Les recharges e-liquides ne doivent pas être consommées par les femmes enceintes et par les personnes de moins de 18 ans.

Les produits de vapotage se consomment pour arrêter le tabac. Leur utilisation est donc limitée dans le temps.

Pour le stockage de vos e-liquides, privilégiez un endroit sec à température ambiante (autour des 20°C). Idéalement, laissez vos fioles dans l’obscurité, sans aucune lumière. Ne stockez pas vos e-liquides à proximité de produits qui pourraient contaminer vos flacons.

Si vous êtes du genre à acheter vos e-liquides en grande quantité, pensez à les stocker verticalement. Cette position est la plus adaptée pour maintenir l'intégrité de l'e-liquide. Pour les flacons que vous n’utilisez pas, placez-les dans des boîtes hermétiques, cela ajoutera une couche de protection contre les éléments extérieurs.

LE DIY

Raisons et avantages de fabriquer son propre e-liquide

Lorsque vous créez votre propre e-liquide, vous décidez de tout ; des ingrédients, des saveurs, de l'intensité, de la puissance du hit, etc. La personnalisation est sans limites ! Vous adorez la vanille, mais vous souhaitez y ajouter une pointe de caramel ? Rien de plus simple avec le DIY ! Votre mix idéal n'existe pas dans le commerce ? Créez-le vous-même !

L’intensité des saveurs dépend de vos préférences, vous pourrez définir vous-même la dose d’arôme. Respectez cependant la limite de 20% d’arôme par liquide.

En optant pour le DIY, on réalise rapidement des économies. En effet, quand on choisit de combiner soi-même les ingrédients, les coûts sont bien moins élevés que l'achat répété de e-liquides prêts à l'emploi. Le coût par ml descend en flèche !

Pour que vous puissiez vous faire une idée des économies que vous pouvez faire, voici des estimations. Le prix moyen d’un flacon d’e-liquide prêt à vaper de 10 ml est de 5,90€. Une fiole de concentré d’arôme coûte en moyenne 3,40€, un booster de nicotine coûte 1,10€ en moyenne et un flacon de base PG/VG 10 ml coûte autour des 0,90€.

Avec tout ça, vous pouvez fabriquer 20 ml d’e-liquide dosé à 18 mg/ml en nicotine pour un total de 5,40€. Ce qui fait 2,70€ pour 10 ml de liquide. Il vous restera même des ingrédients pour vos futures préparations.

Chaque vapoteur a sa préférence en matière de volume de vapeur. Certains préfèrent une vape discrète, d'autres cherchent d'énormes nuages. Avec le DIY, vous choisissez le taux de VG dans votre mélange. Vous avez ainsi le contrôle total sur la densité de votre vapeur.

La vape aide de nombreux fumeurs à se sevrer du tabac. Le DIY offre une approche sur mesure du taux de nicotine, adaptant la transition de chaque individu. Si les dosages disponibles ne vous conviennent pas, vous pouvez faire votre propre liquide et ajuster le dosage de nicotine à vos besoins.

Le DIY vous permet également de fabriquer vos e-liquides dans des flacons avec une plus grande contenance. Si les flacons de 10 ml ne vous conviennent pas, vous pouvez trouver des fioles et des bouteilles vides pouvant aller jusqu’à 250 ml.

Pour les adeptes de « zéro déchet », le DIY fait déjà probablement partie de votre vie. Alors, appliquez cette philosophie de vie à votre consommation de liquide ! En plus de l’aspect économique que vous connaissez bien, le DIY permet également de réduire votre production de déchets. Moins de déchets, c’est bon pour vous et pour l’environnement.

Pour finir, lorsque vous fabriquez vos propres e-liquides, vous gardez le contrôle total sur leurs compositions. Parfois, nous pouvons avoir des doutes au sujet sur la composition de certains liquides pour cigarette électronique, avec le DIY, cette inquiétude est envolée ! Vous préservez ainsi votre santé d’éventuelles substances indésirables. C’est également un vrai plus si vous avez des allergies (au PG par exemple).

Présentation du processus de fabrication et des composants de base

Pour fabriquer vos e-liquides DIY, voici les différents éléments qu’il vous faut.

  • La base : Il s'agit du composant principal, formant de 70 à 90 % du mélange. La base est un liquide neutre constitué de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG).
  • La nicotine : La nicotine se vend sous forme de booster. Plusieurs dosages sont disponibles, mais vous pouvez vous en passer si vous préférez un e-liquide sans nicotine.
  • Les arômes: Les arômes de qualité alimentaire peuvent être naturels ou synthétiques. Un large choix est proposé sur le marché ; gourmand, fruité, classique, boisson, frais, mentholé
  • Les additifs: Les additifs sont optionnels. Ils servent d’exhausteurs de goût ou au contraire, ils adoucissent les saveurs.

Pour la création de votre liquide DIY, il y a quelques étapes à suivre.

Dans un premier temps, procurez-vous des lunettes de protection, des gants, des seringues ou des pipettes graduées. Assurez-vous de réaliser vos préparations sur une surface propre et qui n’est pas encombrée.

Utilisez la pipette ou la seringue et remplissez la base dans votre fiole vide. Ne la remplissez pas totalement, n’oubliez pas qu’il faudra aussi ajouter la nicotine, les arômes et les additifs.

Ajoutez-le ou les boosters de nicotine en respectant vos habitudes de consommation. Ensuite, ajoutez les arômes concentrés. Veuillez prendre connaissance des diverses indications qu’il peut y avoir sur l’étiquette.

Vous pouvez finaliser votre recette avec un ou plusieurs additifs.

Refermez le bouchon du flacon et secouez le mélange quelques secondes avant de le ranger dans un endroit à l’abri de la lumière. Le flacon ne doit pas être à la portée des enfants.

Une fois que vous avez terminé, lavez-vous les mains, nettoyez vos accessoires et laissez votre préparation reposer.

Éléments de sécurité à respecter lors de la manipulation des composants

Lors de la fabrication de vos liquides, il est conseillé de travailler dans un espace propre, éclairé et rangé avec des mains bien propres. Utilisez des gants et des lunettes pour éviter tout contact avec la peau et les yeux (surtout si vous avez des allergies).

Utilisez uniquement du matériel adapté comme des seringues, des pipettes graduées, des flacons, etc.

Ne réalisez pas vos préparations avec des enfants ou des animaux à proximité.

Évitez de créer vos mélanges avec des ingrédients qui ne proviennent pas de shops dédiés à la cigarette électronique.

Évitez de laisser trop d’air dans vos flacons, cela pourrait accélérer le processus de dégradation et d’oxydation.

Attention lorsque vous manipulez la nicotine, même si cette substance n’est pas cancérigène, elle peut avoir des effets néfastes par contact cutané ou ingestion. En cas de contact accidentel, rincez-vous à l’eau claire et contactez votre médecin ou un centre antipoison.

Stockage approprié des ingrédients et des e-liquides fabriqués

Gardez les ingrédients et les mélanges de liquide dans un endroit frais, sec et abrité de la lumière ainsi que de la chaleur. Veillez à ce que tous vos ingrédients, vos flacons et votre matériel soient hors de la portée des enfants et des animaux de compagnie.

Idéalement, stockez vos ingrédients et vos liquides préparés dans un placard qui ne laisse pas passer la lumière ni les rayons UV du soleil. Veillez à ce que la température ne descende pas en dessous de 14 °C et qu’elle ne monte pas au-dessus de 20 °C.

Vous pouvez conserver les bases PG et VG pendant plus de 2 ans. Les arômes se gardent pendant 12 à 18 mois, après ce délai, ils perdent en qualité. Certaines saveurs de tabac et mentholées peuvent encore avoir du goût 2 ans après. En ce qui concerne la nicotine, elle peut se conserver 5 ans.

Si vous choisissez de garder vos liquides pour e-cigarette dans un réfrigérateur, évitez de les laisser au contact des denrées alimentaires.

Nous vous conseillons d’étiqueter vos flacons d’e-liquides home made afin d’indiquer la date de fabrication, la composition et la date de péremption.

Propylène glycol (PG) : propriétés, usage et sources

Le propylène glycol (PG) appartient à la famille des alcools. C’est un liquide légèrement visqueux, dénué de couleur, d'odeur et de saveur.

On peut obtenir du propylène glycol par différents procédés. L'un d'entre eux est de nature pétrochimique, où l'on commence par hydrater l'oxyde de propylène, un dérivé du pétrole. Mais il existe également des méthodes dites « biosourcées » pour sa production, soit par des moyens biologiques, soit par des procédés chimiques.

Le PG s’utilise comme solvant dans la conception des e-liquides, notamment pour ses qualités émulsifiantes. Mais il est également utilisé dans des domaines variés ; pharmacie, industrie, cosmétique, agroalimentaire, etc.

Dans les e-liquides, il libère les arômes et préserve leur fraîcheur pour une conservation prolongée. Il a aussi un impact sur le hit (sensation de contraction en gorge) et permet de fluidifier le liquide.

Glycérine végétale (VG) : propriétés, usage et sources

La glycérine végétale (VG) est un agent humectant et hygroscopique. Ce qui veut dire qu’il maintient l’hydratation et l’humidité en retenant les molécules d’eau. C’est une substance liquide d’origine végétale qui présente une texture visqueuse. Incolore et inodore, elle a une saveur légèrement sucrée. Grâce à ses propriétés adoucissantes, elle offre une vape ronde et douce.

Généralement, la VG présente dans les e-liquides est de grade pharmaceutique USP (United States Pharmacopeia) et EP (European Pharmacopoeia) pour respecter la norme AFNOR XP D-300-2. Elle doit contenir un taux minimum de 99,5% de glycérol. Elle est également utilisée pour la fabrication de produits alimentaires, de savons, de cosmétiques, de médicaments, etc.

La VG permet de produire une vapeur dense. Si vous aimez les gros volumes de vapeur, nous vous conseillons de choisir un liquide avec un taux de VG supérieur. Attention cependant, car les e-liquides riches en VG peuvent encrasser la résistance plus vite.

Nicotine : types, sécurité et manipulations

Vous devez être prudent lorsque vous manipulez la nicotine, car elle peut être toxique si elle entre en contact avec les yeux ou la peau. En cas de contact accidentel, rincez vos yeux, votre bouche ou vos mains à l’eau. Vous pouvez également vous rendre dans un centre antipoison ou prendre rendez-vous avec votre médecin traitant.

La nicotine liquide se vend sous forme de booster. Il y a 20mg/ml de nicotine dans un flacon de 10 ml. Elle est mélangée avec du PG et de la VG, vous pouvez donc choisir le même ratio que votre base.

Il vous suffit de mélanger un ou plusieurs boosters de nicotine avec votre base et vos arômes. Faites attention au surdosage, si vous ajoutez trop de nicotine, votre liquide vous fera tousser ou même tourner la tête.

Vous pouvez aussi choisir des boosters de sel de nicotine pour obtenir des sensations qui se rapprochent encore plus de celles que l’on peut ressentir avec une cigarette classique. L’assimilation est plus rapidement avec cette forme de nicotine. Cependant, le sel de nicotine doit être utilisé avec du matériel adapté à la vape MTL (Mouth To Lung), en inhalation indirecte.

Arômes : types, dilution et choix appropriés

Les arômes de qualité alimentaire (synthétiques ou naturels) donnent du goût à votre e-liquide. Il existe une variété d'options ! Il y a les arômes simples, aussi appelés mono-arômes. Ce sont des concentrés d’une seule saveur (comme la fraise ou la menthe) que vous pouvez utiliser tels quels ou mélanger à d'autres pour concocter des recettes à votre goût.

Ensuite, il y a les concentrés. Ces arômes s’utilisent en solo, car ils sont souvent plus complexes. Ils sont parfaits si vous cherchez une saveur prête à vaper sans avoir à jouer les apprentis chimistes.

Passons maintenant aux arômes fruités. Vous avez le choix entre une variété infinie de fruits, des classiques comme la pomme et la fraise à des options plus exotiques. Certains de ces arômes sont même accompagnés d'une petite touche de fraîcheur pour un effet revigorant, parfait pour l'été.

Si vous étiez un fumeur de menthol, vous allez adorer les arômes mentholés. Ils sont construits autour de la menthe fraîche avec parfois des notes d'anis ou d'eucalyptus. C'est comme un coup de frais en bouche à chaque bouffée.

Ensuite, il y a les arômes classics. Ils sont là pour vous donner un petit rappel des saveurs du tabac, mais sans la combustion. C'est une option à envisager si vous ne voulez pas trop vous éloigner du goût du tabac.

Si vous avez un faible pour les saveurs sucrées et gourmandes, les arômes gourmands et de boissons sont faits pour vous. Caramel, chocolat, crème anglaise, popcorn, cocktail, soda… vous trouverez de tout pour satisfaire votre dent sucrée.

Pour déterminer le dosage de votre arôme, consultez le taux de dilution. Il est généralement indiqué en pourcentage sur l’étiquette du flacon ou sur la fiche produit du catalogue en ligne. Son taux peut aller de 10 à 20%. Cela représente le pourcentage d’arôme sur la composition totale du liquide une fois qu’il est fabriqué.

Description des outils requis pour le mélange, le stockage et le dosage des ingrédients

Pour fabriquer vos e-liquides DIY, commencez par vous procurer du matériel et des accessoires qui vous serviront à faire vos préparations et à stocker vos mélanges.

Les flacons vides et les flacons gradués sont disponibles dans diverses contenances. Ils serviront à faire vos mélanges et à stocker vos e-liquides.

Équipez-vous de seringues ou de pipettes graduées pour ajouter les arômes et la nicotine. Vous pouvez aussi les trouver en différentes contenances. Ces accessoires vous permettent de mesurer avec une grande précision les composants de vos mélanges.

Les étiquettes vous permettent d’identifier rapidement vos différentes préparations, de suivre le dosage en nicotine et de connaître la date de fabrication. Adoptez-les pour une organisation efficace.

Si vous prévoyez de réaliser des volumes importants de e-liquide, procurez-vous des béchers et des entonnoirs pour faciliter le processus de mélange et de transfert vers vos flacons de stockage.

Enfin, un ouvre-bouteille peut grandement améliorer votre confort de travail, en particulier si vous avez affaire à de nombreux flacons qui peuvent parfois être difficiles à ouvrir. Ces outils vous permettent de gagner du temps et de faciliter la manipulation de vos ingrédients.

Conseils pour bien choisir son équipement

Sachez que vous pouvez trouver plusieurs contenances différentes pour vos e-liquides faits maison. Le choix de la taille de votre flacon vide doit être une décision réfléchie, basée sur votre rythme de vapotage quotidien. Votre consommation personnelle de vapeur joue un rôle essentiel dans cette équation. Plus vous êtes un fervent adepte de la vapote, plus vos besoins en liquide seront importants.

Par exemple, les gros fumeurs, qui, autrefois, dévoraient un paquet de tabac par jour, vapotent désormais entre 4 et 5 ml de liquide chaque jour. Pour ces vapoteurs chevronnés, un flacon de 200 ml s'impose comme une option judicieuse.

Vous pouvez aussi faire l'acquisition de flacon maxi format pour vous constituer des réserves de liquide. La durée de vie du liquide de vapoteuse est d'un an et de six mois après ouverture. Vous pourrez ainsi économiser sur le e-liquide à long terme et vous serez toujours paré pour vapoter sans jamais être à court de votre précieux jus de vape.

N’oubliez pas d’acheter des gants et des lunettes de protection. Ce type d’accessoire se trouve dans les magasins de bricolage.

Explication des ratios PG/VG et des dosages de nicotine

La proportion de propylène glycol (PG) par rapport à la glycérine végétale (VG) détermine en grande partie les caractéristiques de votre e-liquide. Une base en ratio 30/70 contient 30 % de propylène glycol et 70 % de glycérine végétale.

Le propylène glycol (PG) intensifie les arômes et contribue au hit ressenti en gorge. Il produit moins de vapeur et a une texture fluide. La glycérine végétale (VG), bien qu'elle n'ait pas de saveur proprement dite, apporte une légère note sucrée et favorise une vapeur dense et crémeuse grâce à sa viscosité plus élevée.

Une base contenant 80 % de propylène glycol et 20 % de glycérine végétale produit peu de vapeur, mais offre un goût intense, idéal pour les vapoteurs qui recherchent un hit prononcé.

Une base équilibrée avec un ratio 50/50 assure un compromis parfait entre intensité du goût et production de vapeur, offrant une expérience équilibrée.

Une base de 30 % de PG et 70 % de VG génère une grande quantité de vapeur, idéale pour les appareils de vapotage performants grâce à sa viscosité plus élevée.

Les e-liquides commerciaux sont souvent proposés avec des taux standardisés de nicotine, exprimés en mg/ml ; 3 mg/ml, 6 mg/ml, 12 mg/ml ou 18 mg/ml, etc. Avec le DIY, vous pouvez créer des dosages personnalisés.

Si vous fumez occasionnellement, un taux de nicotine de 3 mg/ml pourrait vous convenir.

Pour une consommation modérée (entre 5 et 10 cigarettes par jour), un taux de nicotine entre 6 mg/ml et 11 mg/ml pourrait être approprié.

Enfin, si vous fumez plus de 15 cigarettes par jour, vous pourriez avoir besoin d'un taux de nicotine entre 12 mg/ml et 20 mg/ml. Notez que 20 mg/ml est le taux maximal autorisé, ce qui est déjà considérable.

Les produits contenant de la nicotine sont soumis à des réglementations strictes et ne peuvent pas excéder une contenance de 10 ml. Par conséquent, les bases nicotinées du commerce sont limitées à cette taille.

Lorsque vous souhaitez créer un e-liquide nicotiné en DIY, deux approches s'offrent à vous. La première consiste à acheter un pack DIY, avec des tous les ingrédients et les indications de dosage pour le mélange. La seconde option, plus personnalisée, nécessite un peu de calcul. Vous devrez choisir, acheter et doser vous-même les ingrédients.

Calculs pour obtenir le mélange souhaité en fonction des besoins

Lorsque l'on se lance dans la création d'e-liquides nicotinés aromatisés, les calculs deviennent un peu plus complexes. Heureusement, un moyen simple de procéder consiste à utiliser notre calculateur DIY. Il vous suffit de spécifier le volume total d'e-liquide que vous souhaitez obtenir, le taux de nicotine désiré, le pourcentage de dilution de l'arôme concentré (ou des arômes si vous les mélangez) ainsi que le ratio PG/VG de la base.

Le pourcentage de dilution de l'arôme est généralement indiqué sur la fiche du produit, mais en règle générale, le taux de dilution se situe entre 15 % et 20 %.

En entrant ces données, le calculateur déterminera instantanément la quantité de booster de nicotine en millilitres (ml), le volume d'arôme en ml, ainsi que la quantité de base à mélanger. Le calcul de votre e-liquide se fait ainsi automatiquement.

Prenons un exemple concret avec des valeurs par défaut : imaginons que vous souhaitiez fabriquer 50 ml d'e-liquide dosé à 12 mg/ml avec un arôme dilué à 15 %. Grâce au calculateur pour e-liquide, vous saurez qu’il vous faut 30 ml de booster de nicotine (à 20 mg/ml), 12,5 ml de base neutre et 7,5 ml d'arôme concentré.

Étapes détaillées pour le mélange des composants

Munissez-vous de votre flacon vierge, de votre base, de votre concentré d’arôme, de votre nicotine et de tout votre matériel. Définissez dès le début le nombre de boosters de nicotine qu’il vous faut. Vous pouvez choisir également d’ajouter ou non des additifs. N’oubliez pas de porter vos gants et des lunettes de protection pendant le processus de fabrication.

Utilisez une seringue ou une pipette graduée pour remplir votre flacon vide avec la base PG/VG. La base doit représenter 80% à 90% du liquide. Pensez à laisser de la place aux autres ingrédients.

Ajoutez le ou les boosters de nicotine avec précaution pour éviter tout contact avec la peau et les yeux. Utilisez la pipette graduée ou la seringue pour transférer la nicotine dans votre fiole.

Complétez ensuite le mélange avec les arômes concentrés. Ajoutez environ 15 à 30 gouttes pour 10 ml. Un liquide comprend 5 à 20% d’arômes. Vous pouvez aussi ajouter un ou plusieurs additifs pour apporter plus de fraîcheur ou de goût.

Fermez ensuite votre flacon et secouez-le pendant 1 minute environ.

Fabriquer un e-liquide CBD DIY

Vous pouvez également fabriquer votre propre e-liquide au CBD. Vous allez avoir besoin d’une base neutre, d’arômes et de CBD concentré vendu en booster. Pour les arômes, vous pouvez choisir les saveurs que vous voulez, mais si vous voulez profiter du goût authentique du chanvre, choisissez des arômes issus de terpènes (molécules de la plante de chanvre responsables du goût et de l’odeur).

Le CBD pourrait offrir de nombreux bienfaits pour votre bien-être général. Il aurait des effets positifs sur le sommeil, le stress et les sensations d’inconfort. En fonction du dosage, le ressenti ne sera pas le même.

En dessous de 150 mg de CBD / 10 ml, vous ressentirez des effets doux. Ce dosage est parfait pour une vape fréquente. Si vous optez pour un dosage entre 150 mg et 300 mg de CBD / 10 ml, les effets seront plus intenses. Vous pouvez choisir ce dosage pour des sessions de vapotage plus espacées. Entre 300 mg et 600 mg / 10 ml, vous pourrez profiter d’effets plus prononcés et durables dans le temps. C’est le dosage idéal pour une à deux séances de vape par jour. Enfin, au-dessus de 600 mg / 10 ml, les effets seront beaucoup plus puissants. D’ailleurs, ce dosage est réservé aux consommateurs expérimentés.

Notez que le temps de maturation des arômes de chanvre est entre 2 et 10 jours.

Agitation et maturation du e-liquide pour obtenir la meilleure saveur

La maturation permet à votre e-liquide de développer pleinement ses saveurs au fil du temps. Cette étape est d'une importance capitale pour obtenir des saveurs équilibrées et complexes. La durée de maturation dépend du type d'arômes que vous avez utilisés.

Les arômes fruités simples peuvent être prêts en seulement 5 jours.

Pour les mélanges de fruits plus complexes, il faut généralement attendre 7 jours, voire davantage.

Les arômes mentholés, épicés, d'anis, de réglisse, de café ou de vanille nécessitent en moyenne 1 à 2 semaines de maturation.

Les arômes gourmands réclament environ 2 à 3 semaines pour atteindre leur meilleur goût.

En ce qui concerne les arômes classiques, comme le tabac, une période minimale de 2 semaines est recommandée.

Nous allons vous présenter les techniques de maturation les plus pratiquées, vous pouvez choisir celle que vous préférez :

Le steeping

Secouez votre liquide après la préparation puis placez-le dans un endroit frais et obscur. Pour accélérer le processus, chassez l’air du flacon en appuyant dessus pendant environ 1 minute (avec le bouchon enlevé). Secouez à nouveau pendant 1 minute puis remettez le bouchon sur la fiole. Répétez l’opération chaque jour.

Le breathing

Retirez le bouchon de sécurité et l'embout verseur du flacon. Laissez le flacon reposer pendant une heure maximum dans un endroit frais et abrité de la lumière. Cette méthode favorise l'évaporation des composés volatils de la base. Elle est particulièrement utile si votre e-liquide a un goût trop alcoolisé ou si vous souhaitez accélérer la maturation des e-liquides gourmands ou classiques.

Le steeping thermique

Pour fluidifier le mélange de vos e-liquides, la chaleur est une bonne alliée. Vous pouvez, par exemple, utilisez un radiateur, un micro-ondes ou un bain-marie pour chauffer la base. Cette solution permet d’accélérer le processus de maturation. N’oubliez pas de chauffer progressivement pour éviter de brûler votre préparation.

Les vibrations

Utilisez un objet qui émet des vibrations ou des ondes pour faire émulser votre base. Cette technique accélère la maturation et permet d’obtenir un mélange puissant en termes de saveur. Vous pouvez aussi trouver des bacs à ultrasons. En 1 heure, ce type de bac offre les mêmes résultats qu’après 1 semaine de maturation avec la technique du steep breathing.

Comment tester le e-liquide pour évaluer la saveur, le hit et la production de vapeur

Après avoir fabriqué vos propres concentrés aromatisés, munissez-vous de votre cigarette électronique et goûtez-les. Commencez par évaluer les saveurs. Prenez une bouffée et laissez les arômes envahir votre palais. Est-ce qu’ils sont équilibrés ? L'arôme principal se démarque suffisamment ? Ou au contraire, est-ce qu’il est trop discret ?

Si vous trouvez que les saveurs sont trop fades, vous pouvez ajouter quelques gouttes d'arôme supplémentaires. Laissez ensuite le liquide reposer encore pendant 48 heures. N’oubliez pas que les arômes continuent de se développer au fil du temps.

Prenez quelques bouffées profondes et focalisez-vous sur le ressenti de contraction en gorge (le hit). Est-il doux, subtil, ou au contraire, marqué et robuste, voire excessif ? Trouvez le point d'équilibre qui vous correspond le mieux.

Regardez aussi la densité et la quantité de vapeur, la façon dont elle se disperse dans l'air. Vous aimez vaper un nuage épais et abondant ou vous préférez une vapeur plus légère ?

Après cette série de tests, si vous estimez que votre e-liquide n’est pas à votre goût, notez les ajustements à faire pour les prochaines préparations.

Ajustements des proportions et des arômes en fonction des retours

Si vous toussez lorsque vous vapez ou que vous ressentez une sensation de gorge en feu, votre liquide est surement trop fort. Il y a probablement trop d’arômes concentrés, de nicotine ou alors, il se peut que le ratio PG/VG ne soit pas adapté. Ce genre de tracas peut être rattrapé en diluant votre liquide. Vous pouvez ensuite noter tous vos ajustements pour les prochaines préparations.

Un e-liquide trop fort peut être adouci en diluant la nicotine avec de la base PG/VG neutre sans nicotine. Si le dosage en PG est trop élevé, vous pouvez diluer votre liquide dans une base 100% VG.

Si vous trouvez que le goût est trop fort, vous pouvez diluer le liquide avec des arômes plus doux (exemple ; du caramel pour adoucir le goût du tabac). Vous pouvez aussi le mélanger avec une base neutre sans arôme. Nous vous conseillons de ne pas mélanger plus 5 arômes différents dans un e-liquide, il pourrait vite devenir écœurant.

Partage de recettes populaires pour débutants

Voici quelques recettes pour vous inspirer !

Tarte Fraise Crémeuse

Base PG/VG 60/40

Arôme fraise

Arôme crème

Explosion exotique

Base PG/VG 50/50

Arôme mangue

Arôme vanille

Arôme crème

Arôme glace et biscuit croustillant

Banana Cream

Base PG/VG 60/40

Arôme banane

Arôme vanille

Cookie Vanille

Base PG/VG 50/50

Arôme cookie

Arôme vanille

Café Gourmand

Base PG/VG 50/50

Arôme café

Arôme caramel

Arôme noisette

Cerise-Cola

Base PG/VG 50/50

Arôme cerise

Arôme cola

Space Cake

Base PG/VG 80/20

Arôme biscuit

Booster de CBD

Idées créatives pour élaborer des e-liquides personnalisés

Si vous aimez une saveur que vous ne trouvez pas sur le marché, rien ne vous empêche de la reproduire en utilisant un ou plusieurs arômes concentrés.

Laissez libre cours à votre imagination ; un classic blond avec une touche de café, une explosion de fruits rouges adoucie par une note acidulée de citron, une crème custard à la fraise ou même une création inspirée d'une boisson cola cerise. Les possibilités sont infinies !

Vous pouvez parcourir les forums de vapoteurs, rejoindre des groupes d’adeptes de liquide DIY, parcourir les réseaux sociaux à la recherche d’idées de recette. La communauté des Vape Lovers est partout, n’attendez plus pour la rejoindre !

Conseils pour optimiser la qualité et la sécurité des e-liquides faits maison

Pour votre sécurité, vapez vos e-liquides faits maison avec du matériel adapté. Si vos e-liquides ont un fort taux en VG, choisissez une e-cigarette puissante avec une résistance inférieure à 1 ohm. Une cigarette électronique avec un atomiseur supérieur à 1 ohm sera plus adaptée aux liquides à fort taux en PG.

Si vous voulez obtenir la meilleure qualité d’e-liquide, il faut commencer par acheter des ingrédients d’excellente qualité. Privilégiez les ingrédients et concentrés fabriqués en France et les marques françaises. Tous les produits destinés à la vape subissent un contrôle strict avant d’être commercialisés sur le marché, vous aurez donc l’assurance d’avoir un produit de qualité et sûr.

Faites attention ! Certains ingrédients ne doivent pas être ajoutés dans vos préparations. Les arômes qui ne sont pas initialement prévus pour les e-liquides ne peuvent pas remplacer les concentrés d’arômes vendus dans les boutiques de vape. N’essayez pas de vaper de l’huile végétale ou de l’huile essentielle.

N’achetez pas de la nicotine à très haute concentration qui provient d’un autre pays que la France ni de produit ménager pour remplacer un ingrédient manquant.

N’utilisez pas non plus de vodka ni d’eau distillée pour vos préparations de mélange à vaper.

Incitation à respecter la réglementation et les normes en vigueur

En 2017, la loi TPD (Tobacco Products Directive) a été mise en place pour encadrer la commercialisation de nicotine. C’est pour cette raison que vous ne pouvez pas trouver des e-liquides nicotinés ou des boosters de nicotine de plus de 10 ml.

Les fabricants sont obligés de vous fournir des produits vendus dans des emballages sécurisés. Tous leurs produits doivent afficher des avertissements sanitaires et des pictogrammes d’avertissement pour respecter le règlement CLP (Classification, Labelling, and Packaging). Ils doivent aussi indiquer des conseils de prudence. Si demandé, les fabricants peuvent présenter des FDS (Fiches de Données de Sécurité) et tous les résultats des contrôles sanitaires.

Les matières premières utilisées pour la fabrication d’e-liquide DIY vendues sur le marché respectent les règlementations européennes (Pharmacopée européenne) et américaines (USP) en vigueur. Ce sont des normes établies pour définir les méthodes de contrôles de la qualité et de la sécurité des produits finis.

LE MATERIEL

Historique et évolution des dispositifs de vape

En 1963, Herbert A. Gilbert propose une alternative à la cigarette sans combustion ni tabac. Le concept est simple ; un flux d'air chauffé à l'aide d'une batterie qui traverse une cartouche aromatisée et qui délivre de la vapeur. Malheureusement pour lui, cette innovation avant-gardiste ne trouve pas son public. Sans doute parce que ce sentiment de satisfaction que procure la nicotine fait défaut.

Pourtant, cette idée, bien que mise de côté, refait surface des décennies plus tard en Chine. Hon Lik, guidé par son intuition, perfectionne la cigarette électronique en y introduisant le principe de la vaporisation ultrasonique. Et là, bingo ! Son invention séduit et devient vite un must-have.

Aujourd’hui, la cigarette électronique se retrouve sous plusieurs formats et tailles. Vous pouvez trouver un grand choix de pods, mods, boxs et aussi d’e-liquides.

Rôle crucial du matériel dans l'expérience de vapotage

Votre matériel de vape va déterminer la qualité de votre expérience de vaping. Il faut donc faire le bon choix pour une utilisation optimale. Du matériel inadéquat peut soit causer des fuites, soit « brûler » votre e-liquide. Ce qui va affecter son goût.

Un bon matériel vous assure une vapeur de bonne qualité. En fonction de votre appareil, de votre résistance et de la puissance que vous voulez, la densité et ses saveurs peuvent varier.

On ne le dira jamais assez, mais la sécurité prime. Un équipement de qualité préviendra les risques de surchauffe ou de court-circuit. Des fonctions comme le « temperature control » assurent que la résistance ne chauffe pas trop, évitant ainsi le goût désagréable de coton brûlé.

Différences avec les cigarettes traditionnelles

Lorsque l'on compare l'e-cigarette à sa cousine traditionnelle, plusieurs éléments clés nous sautent aux yeux.

D’abord, la cigarette électronique ne produit pas de combustion contrairement à la cigarette traditionnelle. Ce dispositif de vapotage chauffe le liquide à une température comprise entre 80 et 120 °C. Il n’y a donc pas de fumée qui dégage des milliers de substances toxiques et cancérigènes, mais une vapeur parfumée et douce. Finis les cendres, l’odeur de tabac sur les vêtements, les problèmes de respiration, etc. Avec l’e-cigarette, tout ça deviendra un lointain souvenir.

L’e-liquide jongle entre quelques ingrédients comme la glycérine végétale ou le propylène glycol, la cigarette traditionnelle reste fidèle à son tabac. Mais en se consumant, cette dernière libère du goudron et du monoxyde de carbone, éléments absents dans le vapotage.

Si certains e-liquides recréent habilement le goût du tabac, ils n'en contiennent pas une once. Ceci offre aux vapoteurs un éventail de saveurs et de niveaux de nicotine, là où les fumeurs traditionnels sont cantonnés aux feuilles de tabac.

Vapoter, c'est introduire la nicotine dans son organisme à un rythme plus modéré. En comparaison, la cigarette classique délivre la nicotine d'une manière plus directe et concentrée. La vape est donc moins agressive, mais aussi, beaucoup plus douce et saine !

Pod systems

Le pod, c'est l'association harmonieuse entre compacité et simplicité. Pas d'écrans compliqués, pas de boutons à foison. À la base, le pod se divise en deux éléments majeurs : la batterie et la cartouche.

La batterie, discrète, mais puissante, se recharge facilement via un câble USB, un peu comme votre smartphone. Un signal lumineux LED vous prévient lorsque le niveau d'énergie faiblit.

La cartouche abrite l’e-liquide et plus spécifiquement la résistance qui chauffe le liquide pour produire la vapeur. La résistance est souvent intégrée à la cartouche. Ce qui simplifie grandement la vie des vapoteurs. Et lorsque la résistance est usée ? Pas de souci, vous pouvez simplement changer la cartouche.

De par sa taille réduite, le pod est le compagnon idéal des sorties et des voyages. Il se glisse sans problème dans une poche ou dans un sac, prêt à être utilisé en toute occasion.

Avec sa puissance généralement modérée, le pod mise sur la restitution des saveurs plus que sur la production de gros nuages de vapeur. Les débutants apprécieront sa facilité d'utilisation. Clipsez, vapotez, c'est aussi simple que cela. Les vétérans de la vape ne sont pas en reste. Beaucoup adoptent le pod comme un complément à leur équipement habituel, surtout lorsqu'ils sont en déplacement.

Mods électroniques et box mods

Un mod, dans sa définition la plus simple, est une cigarette électronique avancée. Les formes sont variées ; des designs classiques comme les tubes, des configurations audacieuses sorties tout droit d'une page de science-fiction et même des modèles totalement personnalisables. Le but ? Optimiser l'expérience, donner plus d'autonomie, de puissance et de contrôle.

Beaucoup se sont tournés vers les mods électroniques pour le confort, les options et cette impression d'avoir un mini-ordinateur en main. Avec leur chipset (puces électroniques), ces mods donnent accès à des réglages précis et des informations essentielles en direct. Tout est réuni pour que chaque bouffée soit à la hauteur de vos attentes.

Les mods mécaniques sont conçus sans fioritures électroniques. Ils offrent une expérience brute, authentique. Ce sont les favoris des puristes qui veulent ressentir chaque nuance de leur e-liquide sans intermédiaire.

Certains mods comprennent une batterie intégrée, d'autres fonctionnent avec des accumulateurs amovibles. Chaque choix a ses avantages. Si les batteries intégrées offrent une simplicité d'utilisation, les accumulateurs garantissent une longévité à votre matériel, car ils peuvent être remplacés à souhait.

Atomiseurs : clearomiseurs, reconstructibles, drippers, etc.

L'atomiseur reconstructible est parfait pour les vapoteurs bricoleurs qui souhaitent créer leurs propres résistances. Il vous laisse une liberté sans pareille et vous permet d'ajuster chaque aspect de votre appareil.

Les drippers (Rebuildable Dripping Atomizer ou atomiseurs reconstructibles) n’ont pas de réservoir. Les atomiseurs reconstructibles ou Rebuildable Dripping Tank Atomizer sont des drippers dotés de réservoir. Et entre les deux, il y a les atomiseurs reconstructibles ou Rebuildable Tank Atomizer qui possèdent un réservoir.

Si vous préférez les dispositifs plus simples, tournez-vous vers le clearomiseur. Le clearomiseur fonctionne avec des résistances préfabriquées. Ce qui élimine la nécessité de fabriquer la résistance. Il s'agit d'une solution plug-and-play pour vapoter. Mais attention, la simplicité a un coût ; au fil du temps, remplacer ces résistances peut s'avérer moins économique que de la reconstruire soi-même.

Différents types d'accus : lithium-ion, IMR, INR, ICR, etc.

L'accumulateur, ou accu, apporte l'énergie nécessaire à votre appareil pour transformer le liquide en vapeur. Ils ont des appellations étonnamment techniques comme IMR, ICR, INR... Derrière ces initiales se cachent des compositions chimiques qui définissent leurs performances et utilisations.

Les accus Lithium-Ion sont souvent référencés sous les sigles IC ou ICR. Ce sont les modèles les plus courants du marché, ils sont populaires grâce à leur excellent rapport capacité/poids. Leur tension nominale tourne généralement autour de 3,7 volts. Cependant, un contrôleur de type PCB est souvent nécessaire pour éviter les risques de surcharge.

Les accus de type INR ont les mêmes caractéristiques que les accus ICR, sauf qu’ils contiennent du nickel dans leur composition.

Les accus IMR offrent un courant de décharge plus élevé grâce à leur composition chimique stable. Si vous souhaitez profiter d’une vape puissante, ils seront parfaitement adaptés.

Chaque accu a une identité numérique. Par exemple, prenons un accu 18650, ces chiffres décrivent son diamètre et sa longueur. Une manière bien concise de comprendre les dimensions sans avoir à sortir le mètre ruban.

Les débutants préféreront surement la simplicité des batteries intégrées. Généralement, elles délivrent une tension stable d'environ 3,5 volts et leur capacité énergétique varie. À titre indicatif, une batterie de 350 mAh équivaut à environ 5 cigarettes tandis qu'une batterie de 3000 mAh vous offre l'équivalent de 35 cigarettes. Bien sûr, cela dépend aussi de la fréquence d'utilisation et de plusieurs autres facteurs.

Capacités, ampérages et tensions

La capacité de stockage est exprimée en mAH. Elle nous indique combien de temps nous pouvons profiter de notre dispositif avant de penser à une recharge. Plus cette valeur est élevée, plus l'autonomie sera conséquente.

Le courant de décharge est exprimé en Ampères. Cela détermine la puissance maximale qu'il peut fournir. Certains mods ou boxs en subohm, par exemple, peuvent nécessiter un courant de décharge plus élevé pour une meilleure performance.

La tension (volts) représente la force ou la « pression » de l'électricité fournie par l'accu. Certains accus proposent une tension variable. Avec une bague rotative ou un bouton, vous pouvez faire varier cette tension entre 3,3 et 4,8 volts.

Sécurité et bonnes pratiques d'utilisation des accus

Voici quelques conseils pour vous aider à utiliser vos accus en toute sécurité.

Vérifiez régulièrement l’état du wrap

Le wrap est le revêtement de l’accumulateur. La moindre déchirure doit vous alerter. Si vous remarquez un dommage, vous pouvez le remplacer avec un nouveau wrap ou changer les accus.

Sélectionnez minutieusement vos accus

Tous les accus ne se valent pas. Certains sont conçus pour un vapotage doux, d'autres pour une expérience plus intense. Ne vous fiez pas uniquement aux inscriptions alléchantes sur les emballages. Si vous avez des doutes, n'hésitez pas à contacter le fabricant.

Les étuis : vos meilleurs amis

Transporter des accus sans protection est vivement déconseillé ! Les étuis en plastique sont vos meilleurs alliés. Ils protègent vos accus des contacts indésirables et évitent les accidents. Vous ne le savez peut-être pas, mais les accus ne doivent pas entrer en contact avec des objets métalliques au risque de provoquer un dégazage.

N'achetez pas de contrefaçons

Le marché est envahi de faux accus, en particulier par des contrefaçons de marques populaires. Faites confiance à des boutiques de vape reconnues comme Vapotech. N’oubliez pas que la qualité et l'authenticité ont un prix.

Choisissez un chargeur dédié

La tentation d'utiliser le premier chargeur venu pour recharger ses accus est grande, mais il est préférable d'investir dans un chargeur dédié pour éviter de les abîmer. D’ailleurs, surveillez vos accus pendant la charge. Les incidents sont rares, mais mieux vaut prévenir que guérir. Un accu oublié peut vite devenir un accu en danger.

Préservez vos accus

Évitez d'épuiser vos accus en les rechargeant avant qu'ils ne soient à plat. Vous optimiserez ainsi leur durée de vie.

La chaleur, ennemie de l'accu

Tout comme nous, les accus n'aiment ni le froid glacial ni la chaleur suffocante. Évitez de les exposer à des températures extrêmes pour garantir leur performance et leur durée de vie.

Utilisez les mêmes batteries

Si votre cigarette électronique est alimentée par deux accus, veillez à installer les mêmes accus, par paire. Ainsi, les cellules de votre appareil recevront exactement le même nombre de charges/décharges. Ce qui retarde les éventuelles baisses de performances.

Changez les accus endommagés

Tout a une fin, y compris vos accus. Si vous ressentez qu'ils ne tiennent plus la charge comme avant, si vous les utilisez depuis plus d'un an ou s’ils sont abîmés, il est peut-être temps de les remplacer.

Le geste écolo

Lorsqu'il est temps de se séparer de vos accus, pensez à l'environnement. Ne les jetez pas à la poubelle. Préférez les points de collecte. Vous pouvez aussi vous rendre dans notre boutique Vapotech pour nous apporter vos accus usagés. Nous ferons le nécessaire.

Rôles et types de résistances : coil simple, dual coil, clapton, mesh, etc.

La résistance détermine la puissance, la chaleur et la qualité de votre vape. En simplifiant, lorsque vous activez votre cigarette électronique, le courant électrique est canalisé vers la résistance. Celle-ci crée alors de la chaleur par un phénomène appelé « effet Joule ». Ce mécanisme permet de transformer votre e-liquide en vapeur savoureuse.

Le coil est une bobine essentielle au fonctionnement de votre e-cigarette. C'est un petit fil métallique entouré de coton imbibé, qui, lorsqu'il est chauffé, transforme votre e-liquide en vapeur. Cette vaporisation permet également d'extraire la nicotine et les arômes du e-liquide.

Vous pourrez vous retrouver confronter à des termes comme « simple-coil », « dual-coil » ou même « 12 coils ». Ces dénominations décrivent simplement le nombre de fils résistifs qu'abrite la résistance. L'équation est simple : plus il y a de coils, plus la production de vapeur est puissante.

En fonction du type de résistance que vous choisissez, votre expérience sera différente. La résistance classique (avec un fil enroulé sur lui-même) offre une vapeur chaude et de multiples sensations.

Les adeptes de puissance se tourneront peut-être vers le Clapton. Le Clapton Coil est un fil résistif sur lequel s'enroule un second fil, plus délicat et plus fin. La surface de chauffe est plus grande. Ce qui signifie que l’interaction avec l’e-liquide est optimisée. Le résultat ? Une explosion de saveurs en bouche et une production de vapeur qui laisse souvent sans voix.

La résistance en mesh semble être la favorite des vapoteurs. Elle offre douceur et réactivité tout en produisant une vapeur généreuse. C'est le modèle qui a la plus longue durée de vie et le plus résistant aux surchauffes.

Matériaux des coils : kanthal, nichrome, acier inoxydable, etc.

Plusieurs fils résistifs sont sur le marché. Le fil résistif en kanthal, par exemple, est robuste face aux températures élevées. Le kanthal est le matériau le plus répandu pour la fabrication des coils. C’est un alliage d’aluminium, de fer et de chrome. Il offre une excellente restitution de saveurs et présente une haute résistivité. Il peut s’utiliser pour fabriquer des résistances de plus de 1 ohm avec une haute impédance sans faire beaucoup de spirales.

D’ailleurs, sachez que la valeur Ω est calculée en fonction du diamètre et du nombre de spires (tour complet d’une spirale). L’impédance est plus haute lorsque le fil résistif fait plus de tours.

Le coil en nichrome est également apprécié pour sa réactivité de chauffe. Il est issu d’alliage solide (nickel et chrome), ce qui le rend très performant. Le rendu des saveurs et la production de vapeur sont très satisfaisants. Cependant, il est nécessaire de l’utiliser avec une e-cigarette puissante. Aussi, il a une faible résistivité.

Le fil résistif de votre résistance peut aussi être conçu en acier inoxydable (Stainless Steel). Ce matériau a une excellente réactivité et offre un bon rendu des saveurs. Généralement, il est plutôt utilisé par les vapoteurs expérimentés qui aiment réaliser leur propre montage, car il n’est pas simple à manipuler. De plus, il nécessite une grande précision et présente une résistivité basse.

Vous pouvez trouver des fils pour résistance en nickel qui chauffent très vite et qui produisent beaucoup de vapeur. Ces résistances sont parfaitement adaptées au montage de résistance subohm (moins de 1 ohm). Là aussi, nous conseillons ce matériau aux e-fumeurs adeptes de reconstructible, car il est difficile à manipuler.

Pour finir, il y a les fils résistifs chauffants en titane. Avec eux, les arômes sont parfaitement retransmis. Aucun risque de goût parasite. Ils peuvent s’utiliser avec une puissance élevée pour produire énormément de vapeur. Cependant, ce type de coil peut provoquer un « dry-burn ». Ce phénomène se produit lorsque la résistance est trop sèche et qu’elle commence à brûler le coton.

Choix de la résistance en fonction du vapotage et des e-liquides

Pour faire le meilleur choix de résistance, chaque détail compte. Pour commencer, la valeur de la résistance est le premier élément à vérifier. Mesurée en ohm, elle joue un rôle déterminant dans la puissance de votre vape. Moins sa valeur est élevée, plus la puissance est intense.

Comme nous l’avons vu précédemment, la configuration du coil (simple, double ou triple) a aussi une influence sur la vape. En général, plus vous avez de coils, plus vous aurez de vapeur. Vous pouvez également choisir le matériau le plus adapté à vos attentes.

Si vous aimez voir de grands nuages de vapeur, tournez-vous vers une résistance subohm. Elle est conçue pour maximiser la production de vapeur en inhalation directe.

Mais n'oublions pas les vapoteurs qui veulent un peu des deux mondes. Pour eux, des résistances polyvalentes sont disponibles. Elles permettent une inhalation soit directe, soit indirecte, selon l'humeur du moment.

Le ratio PG/VG de votre e-liquide est aussi un élément déterminant sur le choix de votre résistance. Si vous avez l’habitude de vaper un e-liquide riche en PG (propylène glycol), optez pour une résistance avec une valeur plus élevée, autour de 1 ohm. Elle chauffera le liquide à une température plus basse. Ce qui permettra de préserver les notes aromatiques de votre e-liquide.

À l'opposé, si vous préférez vaper des e-liquides riches en VG (glycérine végétale), une résistance subohm avec une valeur inférieure à 1 ohm est recommandée. Elle sera capable de chauffer l'e-liquide efficacement à des températures élevées en produisant une vapeur dense.

Les saveurs plus complexes comme celles des desserts ou des mélanges gourmands peuvent avoir besoin d'une chauffe légèrement plus élevée pour révéler toute leur profondeur. Les saveurs plus simples nécessitent une chauffe modérée pour éviter de devenir écœurantes.

Si vous vapotez des e-liquides contenant un fort taux de nicotine, une résistance avec une valeur plus élevée peut être préférable. Elle offrira une vape douce et réduira le risque d'une sensation de picotement ou de brûlure dans la gorge.

Connecteurs 510, 810, etc. : rôles et compatibilités

Les connecteurs assurent la transmission d'énergie de la batterie à l'atomiseur.

Le connecteur 510 tire son nom de ses dimensions ; 10 filetages sur une longueur de 5mm. Il permet de se connecter à la majorité des atomiseurs sur le marché. Ce qui garantit une vaste compatibilité entre les différents mods.

Pour le drip tip, vous pouvez trouver le format 510 et le format 810. Le drip tip 150 est l’embout le plus utilisé. Il a un diamètre étroit adapté à une vape serrée en inhalation indirecte (MTL ou Mouth To Lung). Lors de l’inhalation, il rappelle les sensations d'une véritable cigarette.

Le drip tip 810 est plus large afin de vous offrir une vape plus aérienne et puissante. Il est destiné aux vapoteurs recherchant une production de vapeur accrue et une inhalation directe (DL ou Direct To Lung). Sa large ouverture maximise le flux d'air.

Si vous avez un clearomiseur avec un drip tip 180, mais que vous souhaitez utiliser un drip tip 510, des adaptateurs sont disponibles pour faciliter cette transition.

Pas de vis : standardisation et adaptateurs

Le pas de vis 510 est le modèle le plus couramment utilisé aujourd'hui. Ce standard est tellement omniprésent que la plupart des équipements actuels sont dotés de cette connectique.

Le terme « Ego » désigne un autre type de connexion qui n’est plus beaucoup utilisé. Même si le pin 510 est le standard actuel, il est toujours possible de trouver des adaptateurs qui permettent de combiner des équipements Ego et 510.

Impact sur l'assemblage du matériel

Un mauvais matériel pourrait compromettre l’assemblage du matériel. Le clearomiseur pourrait se mettre à bouger par exemple. Si vous remarquez un dysfonctionnement, vérifiez la compatibilité de vos connectiques. Vous pouvez aussi les nettoyer avec un chiffon et revisser correctement le tout.

Si l’assemblage est mal réalisé, le système de sécurité de votre dispositif de vape peut se déclencher et bloquer votre appareil. Vous verrez alors un message s’afficher sur votre écran qui vous indiquera qu’il y a un problème de connexion, par exemple : « no coil detected ». Vous ne pourrez donc pas utiliser votre vapoteuse.

Puissance (Watts), Voltage, Contrôle de Température (TC), TCR, etc.

Certaines cigarettes électroniques possèdent un chipset (une puce électronique). Il orchestre l'ensemble du système électronique en définissant des paramètres comme le voltage, la puissance, le contrôle de température, le TCR, etc.

Voltage et puissance

Le Voltage Variable (VV) donne le pouvoir de réguler la tension de l'appareil. Il agit sur la chaleur produite lors de la vape. En moyenne, la plage de tension de sortie va de 3,2 volts à 4,2 volts. Plus la tension est proche de 4,2 volts, plus la vapeur est chaude. À l’inverse, plus elle se rapproche des 3,2 volts, plus la vapeur est froide.

La Puissance Variable (WV) permet d’augmenter ou de réduire l’intensité du courant électrique qui alimente la résistance de la cigarette électronique. Autrement dit, il influe sur les Watts. Vous pouvez choisir la plage que vous voulez, entre 55 et 70 watts idéalement. En dessous de cette plage, la résistance ne sera pas assez chauffée. Au-dessus des 100 watts, il y a un risque de surchauffe.

Contrôle de la température

Grâce au chipset, vous pouvez régler la température de chauffe de la résistance. Cette fonctionnalité est possible uniquement avec les résistances qui possèdent un fil résistif en titane, en nickel, en nichrome ou en acier inoxydable. Pour une vapeur chaude, il faut logiquement choisir une température assez élevée.

Une fonction plus avancée existe pour le réglage de la température ; la fonction TCR (Température Coefficient Resistance). Cette dernière permet d'ajuster précisément la température en fonction de votre résistance. Chaque matériau utilisé dans les résistances (comme le nickel, le titane ou l'inox) a une façon différente de réagir avec la chaleur. Le TCR vous donne la possibilité de régler votre appareil selon ce matériau pour obtenir une vape optimale et constante, peu importe la température choisie. C'est comme un thermostat très précis pour votre vape !

Réglage de l'airflow : influence sur la vape

L’airflow vous permet d’ajuster la densité et la chaleur de votre vapeur. Il se présente sous la forme d’une petite bague rotative située à la base de votre atomiseur. En la manipulant, vous pouvez augmenter ou diminuer l'entrée d'air.

Pour une vape en inhalation directe (DL ou Direct To Lung), un airflow ouvert est privilégié pour laisser une grande quantité d'air se mélanger à la vapeur. L’inhalation directe signifie que la vapeur inhalée passe directement dans les poumons. Elle permet de profiter d’une vape aérienne.

Pour une vape en inhalation indirecte (MTL ou Mouth To Lung), resserrez l'airflow afin de laisser passer le moins d’air possible. L’inhalation indirecte offre des sensations similaires à celles de la cigarette classique. La vapeur reste en bouche avant de passer par les poumons.

Modes avancés et personnalisés

Plus de fonctions sont possibles selon les modèles de cigarette électronique.

  • Mode By-Pass : Cette option est parfaite pour les amateurs de sensations fortes. Elle transforme votre appareil en une véritable dynamo, où la puissance dépend directement de la charge de votre batterie et de vos accus. Pour être plus clair, si vous l’activez, le chipset ne sera plus en charge de la puissance et de la température.
  • Mode NI : Ce mode a une influence sur la température de chauffe, mais il réduit également les risques de « Driy hit » (goût de coton brûlé). Il peut aussi s'appeler « mode S » ou « mode Temp ».
  • Mode Curve : Cette fonction permet de définir une courbe de puissance sur une durée précise. Vous pourrez ainsi profiter d’une puissance plus haute ou plus basse pendant un laps de temps que vous aurez prédéfini.
  • Mode Preheat : Le mode Curve se décline dans une version Preheat (préchauffe). Il vous permet de faire des réglages plus poussés. Par exemple, vous pouvez vaper à une puissance de 50 watts pendant 3 secondes puis passer à une puissance de 40 watts une fois les 3 secondes écoulées. La séance est automatisée et prédéfinie.

Drip tips, réservoirs de rechange, joints, pyrex, etc.

Drip tip

Le drip tip est l’embout buccal qui sert à inhaler la vapeur de votre dispositif de votre vapotage. Il doit être à la fois pratique et confortable, car il est directement en contact avec votre bouche. Vous avez le choix entre deux formats ; 510 ou 810.

Le drip tip doit être installé avec un joint d’étanchéité pour éviter tout risque de fuite.

Réservoirs de rechange

Le réservoir de rechange se nomme aussi tube, tank, etc. Il contient votre e-liquide. Il est important de le manipuler avec précaution, car c’est une pièce fragile qui peut facilement se casser.

Le réservoir pyrex (verre au borosilicate) est 3 fois plus résistant que le verre standard. Il est capable de résister aux chocs et aux températures élevées.

Vous pouvez également trouver des réservoirs en polycarbonate. C’est un matériau en plastique robuste qui s’utilise aussi dans le domaine médical et automobile. Ce dernier est moins adapté aux fortes chaleurs.

Il existe des modèles de réservoir fabriqué en acier inoxydable et en pyrex. Le réservoir en inox est peu sensible à la corrosion et très résistant.

Outils pour le montage de coils et le cotonnage

Les tournevis

Procurez-vous des tournevis de petite taille, fins et avec des troncs flottants conçus en alliage ou en aluminium.

Des pinces

Les pinces serviront à couper ou à serrer le fil résistif de manière précise. Vous pouvez choisir les modèles les plus adaptés à vos besoins ; pince coupante ou pince céramique.

Les tiges

Les tiges servent à travailler vos spires. Vous devez enrouler le fil autour de la tige pour lui donner forme.

Ohmmètre et chalumeau

L’ohmmètre sert à mesurer la résistance lors du montage. Cet outil vous assure une vape sécurisée. Le chalumeau vous permet de refermer le coil tout en éliminant les potentiels éléments oxydants. Ce qui garantit une longévité accrue à votre coil.

Kit d’outils

Si vous ne voulez pas vous prendre la tête, vous pouvez directement acheter un kit complet d’outils de montage. Ils contiennent généralement tous les outils dont vous avez besoin ; pinces, tournevis, paire de ciseaux, etc. Ces kits sont conçus pour vous faciliter la vie !

Kits de maintenance et nettoyage

Vous pouvez trouver des kits qui contiennent tous un tas d’accessoires utiles pour nettoyer votre matériel. Ils comprennent généralement des brosses et des petits pinceaux pour enlever les résidus ainsi que des chiffons microfibres et des solutions nettoyantes spécialement conçues pour les cigarettes électroniques.

Recommandations pour les débutants

Notre premier conseil pour les débutants : venez nous rendre visite dans notre boutique Vapotech afin que notre équipe vous accompagne pour faire le meilleur choix !

Sur le marché, vous pouvez trouver des modèles adaptés à votre profil. Il y a même des kits complets qui vous permettent de vous lancer en toute sérénité.

Pour un usage quotidien, choisissez une e-cigarette équipée d’une batterie longue durée afin d’éviter les pannes d’énergie (4 000 mAh). Pour une consommation occasionnelle à modérée, une batterie de 2 200 mAh fera parfaitement l’affaire.

Le format pod est surement le meilleur moyen de faire votre entrée dans le monde de la vape. Faciles à manipuler et intuitifs, ils conviennent totalement aux débutants.

Le choix du taux de nicotine est très important pour une transition réussie. Un taux trop faible ne comblera pas votre manque, mais vous devez également éviter le surdosage.

Pour rappel, si vous consommiez moins de 10 cigarettes par jour, vous pouvez vous tourner vers un dosage 4 mg/ml. Si vous fumiez entre 15 et 20 cigarettes par jour, vous pouvez choisir un dosage de nicotine entre 8 mg/ml et 11mg/ml. Enfin, pour plus de 20 cigarettes par jour, il faudra choisir un dosage d’environ 18mg/ml.

Options pour les utilisateurs intermédiaires et avancés

Pour les vapoteurs qui ont déjà quelques expériences, le désir de personnalisation se fait sentir. Ils troquent leurs e-cigarettes basiques pour des modèles comme les boxs mods qui offrent tout un éventail de réglages : puissance, résistance, type de réservoir…

Les experts qui veulent garder le contrôle total seront comblés par les mods mécaniques. Sans chichi électronique, ils demandent une solide connaissance technique. Ils peuvent aussi choisir un mod électronique ultra futuriste avec des options à foison. Ces modèles de vape sont parfaits pour les résistances artisanales et pour consommer des e-liquides DIY.

Matériel adapté aux besoins spécifiques (vape MTL, DTL, cloud chasing)

La vape en inhalation directe (DL ou Direct To Lung) est appréciée pour son impressionnante production de vapeur et pour son hit puissant. Avec cette méthode d’inhalation, vous pouvez vous lancer dans le cloud chasing et les vape tricks. Pour vapoter en DL, il vous faut un réservoir avec une contenance assez grande et une batterie puissante.

Avec la vape en inhalation indirecte (MTL ou Mouth To Lung), vous retrouverez des sensations similaires à celles de la cigarette traditionnelle. Elle offre une bonne restitution des saveurs et une vapeur discrète. La plupart des kits e-cigarette du marché vous permettent de vaper en MTL. Optez pour un modèle avec une résistance assez élevée et une batterie à wattage variable.

Vous pouvez aussi trouver des dispositifs qui offrent la possibilité de passer de l'un à l'autre selon vos envies.

Nettoyage et entretien régulier du matériel

Pour l’entretien de votre e-cigarette, vous devez la démonter pour pouvoir nettoyer chaque pièce avec précision.

Commençons par le drip tip. Cet embout mérite un nettoyage minutieux à l'eau froide ou tiède. Si vous optez pour du liquide vaisselle, rincez abondamment. Une fois nettoyé, n'oubliez pas de l'essuyer avec un papier absorbant ou un chiffon microfibre.

Le réservoir peut être nettoyé lors du changement de résistance. Certains vapoteurs utilisent des cotons-tiges pour retirer la saleté, mais ces derniers peuvent laisser des résidus.

La base du clearomiseur (où se trouve le filetage de la résistance) nécessite une attention redoublée. Cette zone est l'endroit par lequel l'air circule. Elle peut accueillir de petites poussières. Un bon rinçage à l'eau tiède suivi d'un séchage minutieux est indispensable.

Attention, ne commettez pas l'erreur de vouloir nettoyer la résistance. Ce composant a une durée de vie limitée, généralement de quelques semaines. Toute tentative de nettoyage à l'eau pourrait endommager le coton à l'intérieur. La meilleure pratique ? Remplacez-la lorsque c'est nécessaire.

La batterie requiert une délicatesse extrême. N’utilisez jamais d'eau ! Une simple lingette ou du papier absorbant fera l'affaire. Gardez un œil sur la connexion du pin 510, car des impuretés peuvent perturber la liaison avec le clearomiseur.

Sécurité lors de l'utilisation, du transport et du stockage

Commençons par un élément que tout vapoteur devrait posséder : l'étui de rangement. Cette petite trousse ingénieuse est la garante d'un transport sans tracas. Finis les accidents et le temps où vous retrouviez votre appareil recouvert de poussière ou de saleté. Grâce à elle, chaque composant de la cigarette électronique, du flacon d'e-liquide au chargeur, trouve sa place.

Les accus sont des pièces sensibles. Ils ne doivent jamais être en contact avec des objets métalliques pour éviter tout risque d'explosion. Pour les déplacements, il est fortement conseillé d'utiliser des boîtes en plastique.

Si vous prévoyez de ne pas utiliser votre cigarette électronique pendant un certain temps, quelques précautions sont à prendre. Il est recommandé de la stocker verticalement pour éviter tout risque de fuites. Si le stockage dépasse une semaine, pensez à vider le tank pour éviter l’encrassement. L'endroit idéal serait un lieu à l’écart des sources de chaleur et de la lumière directe.

Respect des normes et réglementations en vigueur

À partir de 2016, la France a commencé à prendre des mesures pour encadrer l’usage de la cigarette électronique. Un point majeur à noter est l’interdiction de vente des produits de vapotage aux personnes de moins de 18 ans comme le stipule l’article L3513-5 du Code de la santé publique.

Depuis 2017, il est interdit d’utiliser des dispositifs de vaping dans les lieux clos et collectifs. Il y a quand même quelques exceptions comme certains bars et cafés.

Au travail, la réglementation reste la même. Toutefois, si vous travaillez en plein air comme dans le BTP, vous avez un peu plus de liberté.

Nous vous conseillons de contacter les établissements en amont si vous souhaitez utiliser votre e-cigarette sur place.

Innovations récentes et tendances du marché

Le matériel de vape évolue en permanence pour satisfaire les nouveaux besoins des utilisateurs. Premièrement, les cigarettes électroniques waterproof sont désormais courantes sur le marché. Cette fonctionnalité est de plus recherchée par les vapoteurs souvent en déplacement à l’extérieur. Des modèles comme la Box Aegis L200 Classic de GeekVape ont été conçus pour résister non seulement à l'eau, mais aussi aux chocs et à la poussière.

Parlons ensuite des cigarettes électroniques Bluetooth et intelligentes. Ces appareils connectés permettent aux utilisateurs de suivre leur consommation, de régler la puissance et même de connaître leur taux de nicotine. Certains modèles vont même au-delà, intégrant des enceintes ou d'autres fonctionnalités multimédias.

Vous pouvez aussi trouver des modèles de cigarette électronique équipés de batterie nouvelle génération. Ces dernières ont une durée de vie beaucoup plus longue. D’autres modèles sont dotés d'un double réservoir pour pouvoir changer de saveur en un clin d’œil.

Prévisions sur l'évolution future du matériel de cigarette électronique

Dans les années à venir, les cigarettes électroniques jetables (puffs) risquent d’être interdites pour préserver l'environnement de la surproduction de déchets. D’ailleurs, la Commission européenne veut réviser les directives concernant les emballages des cigarettes électroniques et des e-liquides, toujours dans une démarche écoresponsable.

Les batteries des e-cigarettes sont également dans le viseur. La Commission projette d’apporter des mises à jour au règlement qui les concerne (allant de leur fabrication à leur phase de recyclage). Même si la liste des produits visés n’a pas encore été rendue publique, les indications laissent présager que les batteries utilisées dans le vapotage ne seront pas épargnées. Les fabricants vont devoir investir davantage dans la recherche pour rendre leurs produits plus sûrs, notamment en introduisant des mécanismes de sécurité supplémentaires.

À l'ère de la prise de conscience écologique, il est probable que les fabricants se tournent vers des matériaux plus durables et écologiques pour fabriquer leurs produits. Ce qui participera à la réduction de leur empreinte carbone.

On pourrait aussi assister à l'émergence d'e-cigarettes encore plus modulaires qui permettront aux utilisateurs de changer certaines pièces plutôt que de remplacer entièrement leur appareil. Ce qui pourrait aussi avoir un impact positif sur l'environnement.

Pour finir, suite aux préoccupations sanitaires et à la popularité croissante des produits de vape auprès des jeunes, il est probable que les gouvernements du monde entier imposent des régulations plus strictes pour protéger la jeunesse de l’addiction à la nicotine.

MA COMMANDE

La réception de votre commande chez Vapotech

Dès que le paiement est confirmé, votre commande est directement traitée par l’équipe de Vapotech. Nous savons que vous êtes impatients de recevoir vos articles lorsque nous préparons votre colis, c'est pourquoi nos experts s'affairent sans perdre un instant.

La confiance que vous accordez à Vapotech est primordiale pour nous. À l'instant où nous recevons votre commande, chaque produit est soigneusement vérifié. Notre objectif est de vous offrir une expérience de vapotage optimale à chaque utilisation et de vous apporter entière satisfaction.

Le traitement de votre commande chez Vapotech

Passons à l'étape suivante ; le traitement de votre commande. Pendant la phase de préparation, elle bénéficie d'une attention toute particulière. Notre équipe dédiée scrute chaque détail de votre commande pour vérifier que tout est parfait. Le matériel, les flacons et les accessoires sont inspectés afin de vous livrer des produits conformes à nos standards de sécurité et de qualité.

Chez Vapotech, nous traitons chaque commande avec le plus grand soin. Pour vous remercier de votre confiance, nous glissons un petit cadeau en plus dans votre colis. Avant de refermer le colis, nous nous assurons que tous les articles sont bien calés et correctement protégés. Pas question que votre matériel ou votre e-liquide subisse le moindre choc pendant le transport !

Avec Vapotech, le traitement de votre commande n'est pas seulement une étape logistique, c'est avant tout un engagement, une promesse de qualité et de satisfaction.

L'envoi de votre commande chez Vapotech

Nous savons que votre temps est précieux. Alors, pas une minute à perdre ! Votre colis est préparé avec amour, puis confié à nos transporteurs le jour même. Les transporteurs que nous avons choisis sont de véritables partenaires de confiance. Ils feront en sorte de vous livrer dans les meilleures conditions et délais. Un suivi détaillé vous sera transmis pour vous permettre de suivre votre colis en temps réel.

Nous mettons tout en œuvre pour que cette étape soit synonyme de sérénité pour vous. Notre promesse est simple : une livraison rapide, fiable et sécurisée.

Le SAV chez Vapotech

L’équipe de notre Service Après-Vente se tient toujours prête à vous aider ! Nos conseillers sont à votre écoute si vous avez la moindre question. Joignable du lundi au vendredi, de 9h à 17h, notre équipe SAV ne laisse aucune question sans réponse, aucun souci sans solution. Chez nous, vous êtes au cœur de notre mission. Nous nous assurons que votre expérience soit impeccable du début à la fin.

Pourquoi choisir de passer commande chez Vapotech ?

Choisir Vapotech, c'est faire le choix de la qualité et de l'expertise. De la sélection de vos produits à leur réception chez vous, chaque détail est pensé et peaufiné pour vous offrir une expérience à la hauteur de vos attentes. Vapotech, c'est bien plus qu'une simple commande en ligne. C'est une aventure humaine, un engagement de chaque instant pour satisfaire vos exigences et même aller au-delà.

GLOSSAIRE

Ce glossaire de la vape vous permettra d'y voir plus clair. Il vous donnera toutes les définitions des termes utilisés dans le monde de la vape.

Accus

L’accu, qui est le diminutif d’accumulateur, est la batterie rechargeable utilisée pour alimenter votre mod/box.

Des accus il en existe de plusieurs formats différents pour des utilisations variées. Dans le monde de la vape les plus répandus sont les 18650 et les 21700.

  • 18650 : Autonomie de 3000mAh
  • 21700 : Autonomie de 3700mAh

Ils ont une intensité de 35A et une tension de 3.7V.

Nous vous conseillons d’être le plus soigneux possible avec vos accus et de les changer dès qu’ils montrent une dégradation physique quelconque.

Une précaution toute particulière devra être observée pour le conditionnement de vos accus. Le transport et le stockage de ces derniers devra se faire obligatoirement avec un étui silicone prévu a cet effet.

Cette batterie cylindrique se distingue par sa composition chimique, indiquée par une combinaison de lettres, ses dimensions représentées par cinq chiffres, sa tension nominale en volts et sa capacité de stockage d’énergie exprimée en milliampère-heure. Pour plus d’information, consultez la notice d’utilisation des accus.

Acroléine

L’acroléine est une substance nocive qui peut causer des irritations cutanées et des muqueuses ainsi qu’une forte lacrymation. Elle peut être générée lors de la décomposition de la Glycérine Végétale (VG) sous l’effet de la chaleur, à partir d’environ 290°C.

Adaptateur

Il est important de distinguer clairement les adaptateurs USB/secteur qui convertissent le courant électrique de ceux qui permettent de connecter différents éléments de cigarettes électroniques entre eux en adaptant le pas de vis, par exemple. Les adaptateurs de ce dernier type sont des petites pièces très diverses qui servent à connecter des composants ayant des filetages différents.

Additifs

Les additifs sont des composés qui permettent de modifier une recette de e-liquide en apportant des ajustements et des variations de goûts. Il en existe une grande variété, avec des propriétés sucrantes, acidifiantes, fumées, épicées, mentholées, etc. Parmi eux, on trouve les exhausteurs de goût tels que la vanilline ou l’éthyl maltol qui ajoutent une saveur vanillée et sucrée, les arômes qui apportent une sensation de fraîcheur (koolada) ou de fumée (acétyl pyrazine), ainsi que les épices comme la cannelle ou le clou de girofle. Toutefois, ces additifs doivent être utilisés avec précaution car ils peuvent altérer considérablement le goût de la recette. Découvrez nos boosters frais.

AIDUCE

Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique. http://www.aiduce.org

Air-flow

Pour régler la quantité d’air qui passe dans à travers votre résistance vous pouvez utiliser l’air-flow.

Communément sous forme d’une bague disposée en haut ou en bas de votre clearomiseur, il permet d’ajuster le flux d’air.

Il désigne la résistance que l’on ressent lors de l’inspiration de la vapeur à travers l’atomiseur de la cigarette électronique. Ce tirage est principalement déterminé par la taille des orifices d’entrée d’air. Si le tirage est facile, on dit qu’il est “aérien”, alors que s’il est plus difficile de tirer, on dira qu’il est “serré”.

All Day

Le terme “All day” est utilisé pour décrire un e-liquide de cigarette électronique que l’on peut vapoter tout au long de la journée. À l’inverse, certains e-liquides, qui ont des saveurs plus prononcées et moins universelles, conviennent mieux à une utilisation occasionnelle.

Découvrez notre sélection de all-day.

Amorcer

Lorsque vous utilisez votre clearomiseur pour la première fois ou que vous remplacez la résistance, il est important d’effectuer une amorce pour éviter de goûter un goût brûlé désagréable. Cette amorce consiste à ajouter quelques gouttes d’e-liquide sur la fibre ou la céramique de la résistance afin de l’imbiber avant de commencer à vapoter. Si vous ne procédez pas à cette amorce, la résistance risque de chauffer sans e-liquide, ce qui pourrait altérer la saveur de votre e-liquide.

Arôme

Les arômes sont utilisés dans la confection des eliquides afin d’apporter le goût qui vous conviendra le mieux. C’est un aspect de la vape qu’il ne faut pas négliger. Un vapoteur qui ne trouve pas un eliquide à son goût a énormément de risque de retomber dans le tabagisme.

Les e-liquides requièrent la présence d’arômes pour donner leurs saveurs distinctives. Les arômes reproduisent fidèlement les saveurs naturelles et peuvent être d’origine naturelle ou synthétiques. Découvrez nos arômes.

Atomiseur

L’atomiseur est l’élément essentiel qui chauffe et vaporise le liquide grâce à la résistance qu’il contient. Elle est composée d’un coton qui est entourée d’un fil résistif. Dans les kits simples, la résistance est remplaçable, alors que pour les bricoleurs, elle peut être “reconstructible”. Retrouvez notre selection.

Atomiseur Reconstructible

Il existe différents types d’atomiseurs reconstructibles conçus pour que les utilisateurs puissent construire leurs propres résistances. Certains sont équipés d’un réservoir (Tank), tandis que d’autres, appelés drippers, n’en ont pas. Les atomiseurs peuvent être dotés de mèches en fibre ou en tissu d’acier. Bien que ces atomiseurs soient plus coûteux à l’achat, ils présentent l’avantage de réduire les coûts à long terme, car les consommables bruts (fibre, fil résistif) sont moins chers que les consommables pré-assemblés. Toutefois, ces atomiseurs nécessitent de la patience pour comprendre les principes de montage et les maîtriser, ce qui les rend destinés aux vapoteurs expérimentés.

Base

La base est un mélange de Propylene glycol et de Glycerine Végetale (PG/VG) utilisé dans la conception des e-liquides. Elle est obligatoirement renseigné sur les flacons 10ml et grands formats sous forme de ratio. Le ratio le plus répandu est 50/50.

Batterie

Comme la box ou mod, la batterie est l’element sur lequel vous allez visser votre clearomiseur. Celle ci comme son nom l’indique a une batterie intégrer qu’il n’est pas possible de changer.

Booster

Le booster de nicotine est utilisé pour ajouter de la nicotine dans les eliquides “a booster” ou pour vos préparation Diy.

On trouve en général trois taux differents

  • Les boosters en 20mg/ml
  • Les boosters en 10mg/ml
  • Les boosters en 0mg/ml

BOX / MOD

Une Box ou un Mod c’est le dispositif sur lequel vous allez monter votre clearomiser ou votre atomiseur. A l’inverse de la “Batterie” la box ou mod permet d’utiliser des accus.

Elle dispose également de réglages plus poussés pour convenir à votre style de vape.

CBD

Le cannabidiol, plus connu sous le nom de CBD, est une substance appartenant à la famille des cannabinoïdes que l’on trouve dans le cannabis et le chanvre industriel. Contrairement au THC, le CBD n’a pas d’effets psychotropes et n’est pas considéré comme un produit euphorisant. Il ne crée pas non plus de dépendance. Plusieurs études scientifiques suggèrent cependant que le CBD possède des propriétés anxiolytiques, antipsychotiques et analgésiques, ce qui pourrait contribuer à réduire le stress et l’anxiété, entre autres. Toutefois, il ne peut pas être considéré comme un substitut à un traitement médical.

Clapton Coil

Le Clapton Coil est un type de coil utilisé dans les cigarettes électroniques, constitué d’un câble résistif enroulé autour d’un second câble plus fin. Le but de ce montage est d’augmenter la surface de chauffe et ainsi d’obtenir des résistances plus basses avec une meilleure production de vapeur et de saveurs.

Clearomiseur

Le clearomiseur, également appelé “clearo”, est un réservoir transparent qui permet de visualiser le niveau d’e-liquide restant. Le liquide est stocké dans un compartiment hermétique pour éviter les fuites. Les clearomiseurs offrent l’avantage de voir facilement le niveau de liquide restant dans le réservoir.

Coils

Les coils sont des résistances destinées au montage sur reconstructible. Elles sont composées de fil résistif et permettent une restitution des saveurs incomparable.

Vous pouvez effectuer des montages en mono coil, double ou triple sur certains plateaux. Certaines marques sont spécialisées dans des montages complexes permettant le montage de plus de coils.

Une mèche de coton est placée au milieu de la spirale du coil permettant l’apport en eliquide.

Concentré

Le concentré est un mélange d’arômes spécialement conçu pour préparer son propre e-liquide. Il se compose d’une combinaison d’arômes qui forment une recette prête à être mélangée à une base de propylène glycol et de glycérine végétale.

Pour plus d’informations sur la préparation de votre propre e-liquide à partir de concentré, veuillez vous référer à notre guide dédié à la fabrication de e-liquide.

Check atomizer

Il s’agit d’un avertissement qui s’affiche sur votre box ou batterie pour signaler un dysfonctionnement lié à votre clearomiseur ou votre atomiseur. En général, le problème provient de la résistance qui doit être vérifiée pour s’assurer qu’elle est bien vissée et en bon état. Si le problème persiste, il est recommandé de la remplacer.

Chipset

Le chipset est un composant électronique essentiel à une box ou un mod électronique. Il est responsable de la gestion de l’affichage sur l’écran et permet au vapoteur de faire divers réglages. Pour son fonctionnement, le chipset est généralement connecté à une batterie ou à des accus. L’utilisation du chipset est souvent commandée par un switch et des boutons de contrôle. Chaque chipset intègre un firmware spécifique qui détermine ses fonctionnalités et ses performances. Dans certains cas, il est possible de mettre à jour le firmware pour améliorer les fonctionnalités ou corriger des bugs.

Dégazage

Le dégazage des accus est un événement potentiellement dangereux qui peut se produire en cas de mauvaise manipulation ou de protection insuffisante. Il est important de ne jamais retirer la gaine protectrice d’un accu et de le transporter dans un étui isolant pour prévenir tout risque de dégazage. Voir Accus

DDM

abréviation de “Date de Durabilité Minimale” et correspond à la date limite d’utilisation optimale d’un produit.

Diy (Do It Yourself)

Le DIY, acronyme de “Do-It-Yourself” ou “Fais-le toi-même”, fait référence à la pratique de préparer soi-même son e-liquide en mélangeant une base (composée de propylène glycol et/ou de glycérine végétale et de nicotine selon les dosages souhaités), des arômes et éventuellement un booster de nicotine. Pour calculer les dosages appropriés, vous pouvez utiliser notre calculateur.

Dripper

Le Dripper est un type d’atomiseur reconstructible qui n’a pas de réservoir pour contenir l’e-liquide. Il se compose d’un petit tube qui contient les connectiques nécessaires pour construire sa propre résistance (fil résistif + mèche). Contrairement aux atomiseurs de type “tank”, le remplissage se fait en ajoutant directement quelques gouttes d’e-liquide sur la résistance. Les Drippers sont souvent utilisés pour goûter rapidement un e-liquide en quelques gouttes, offrant une meilleure restitution des saveurs.

DripTip

Le drip tip est la pièce buccale qui se fixe à l’extrémité de l’atomiseur ou du clearomiseur et que l’on place ensuite en bouche pour inhaler la vapeur. Il existe différentes tailles et matériaux de drip-tips. Le diamètre du drip tip peut varier en fonction de l’usage souhaité, les drip-tips larges étant souvent utilisés pour produire plus de vapeur. La taille standard pour le drip-tip est de 510.

Dry Hit

Le dry hit est une sensation désagréable pour le vapoteur qui survient lorsque la mèche de la résistance de son clearomiseur n’est plus suffisamment alimentée en liquide. Dans ce cas, la résistance continue de chauffer et produit une vapeur au goût de brulé, ce qui peut causer une sensation de brûlure en bouche.

E-cigarette

E-cigarette, e-cig ou encore vapote, definit le dispositif complet de vapotage comprenant la batterie, mod ou encore box et le clearomiseur ou atomiseur

E-liquide

Le e-liquide ou simplement liquide, c’est le mélange utilisé permettant le transport de la nicotine.

E-liquides à booster

Shortfill ou encore shake&vape, ces e-liquides sont vendus en grand formats et sont surboostés en aromes. Il convient de rajouter des boosters de nicotine selon le dosage voulu avant de les vaer

Electronique / mécanique

Les mods mécanique se font rares aujourd’hui et ça se comprend. L’électronique à beaucoup d’avantage, le premier étant la sécurisation du matériel et des personnes.

En effet, l’utilisation d’un mod mécanique demande certains savoirs et une expérience dans les montages reconstructibles.

Glycerine végétale

La glycérine végétale (GV), abrégée souvent en VG, est un des deux ingrédients principaux (l’autre étant le propylène glycol, ou PG) qui sont utilisés pour fabriquer les e-liquides de cigarette électronique. Elle a la particularité de se vaporiser à une température située entre 50 et 60°C.

Hit

Le hit est la sensation ressentie dans la gorge par les fumeurs ou les vapoteurs lorsqu’ils inhalent la fumée d’une cigarette traditionnelle ou la vapeur d’une cigarette électronique. Cette sensation peut varier en fonction du taux de nicotine présent dans l’e-liquide utilisé et de la température à laquelle il est chauffé. Un taux de nicotine plus élevé et une température de chauffe plus importante peuvent entraîner un hit plus prononcé, se rapprochant de la sensation ressentie lors de l’inhalation d’une cigarette traditionnelle.

Inhalation directe ou indirecte

L’inhalation directe et indirecte sont deux méthodes différentes pour vapoter. Lors d’une inhalation directe, la vapeur est inhalée directement des poumons à la bouche, tandis qu’avec l’inhalation indirecte, la vapeur est retenue en bouche avant d’être inhalée dans les poumons. L’inhalation directe est généralement utilisée avec des résistances à faible puissance associées à des e-liquides à faible taux de nicotine.

Cependant, il est possible de vapoter en inhalation indirecte même avec des e-liquides à faible taux de nicotine, et il est également possible d’utiliser un clearomiseur subohm pour l’inhalation indirecte en ajustant le flux d’air avec le contrôle de l’airflow.

Loi d'Ohm

La loi d’Ohm est une loi fondamentale de la physique qui établit une relation mathématique entre la tension, la résistance et le courant électrique. Elle est exprimée par l’équation U = R x I, où U représente la tension en volts (V), R représente la résistance en ohms (Ω) et I représente l’intensité du courant en ampères (A). Cette loi est essentielle pour les vapoteurs qui pratiquent le reconstructible, car elle leur permet de calculer la valeur de leur résistance en fonction de la tension et de l’intensité souhaitées, à l’aide de la formule R = U/I.

mAh

L’unité de charge électrique mAh, pour miliampère-heure, est couramment utilisée dans le domaine de la cigarette électronique pour quantifier la capacité d’une batterie et donc son autonomie.

La capacité d’une batterie d’e-cigarette peut varier de 300 mAh à environ 3000 mAh. En général, les modèles les plus courants ont une capacité comprise entre 650 mAh et 1000 mAh.

Mix n' Vape

Le Mix N Vape ou Shortfill est un e-liquide vendu en grand format et qui ne contient pas de nicotine. Il est considéré comme plus économique que les e-liquides traditionnels, mais nécessite l’ajout d’un ou plusieurs boosters de nicotine pour obtenir le taux de nicotine souhaité.

Mod (Mécanique ou électronique)

Le mod est une version modifiée de la cigarette électronique traditionnelle qui est dotée d’un ou plusieurs accus rechargeables plutôt que d’une batterie. Il existe deux types de mods : les mods mécaniques (ou méca) qui ne disposent pas de circuit électronique, et les mods électroniques qui intègrent un chipset pour ajuster et réguler la tension délivrée. Cette différence de conception permet aux utilisateurs de personnaliser leur expérience de vapotage en ajustant les réglages de puissance pour obtenir une vapeur plus dense et une saveur plus intense.

MTL / DTL (Aspiration)

MTL (Mouth To Lung) traduit literalement “de la bouche aux poumons” on appelle ce type de vape aspiration indirecte. Indirecte car la vapeur est d’abord uniquement stocké dans la bouche avant d’être envoyé dans les poumons. Sur les clearomiseur, cela correspond à un tirage serré. Peu d’air passe par l’airflow du clearomiseur et permet de reproduire la sensation d’un tirage comme sur une cigarette classique.

DTL (Direct to Lung) “directement vers les poumons” ou encore aspiration directe, correspond à un tirage aerien. Il est souvent comparé au tirage que l’on peu effectuer sur une chicha ou pipe à eau.

Nicotine

Pour beaucoup la nicotine rime avec tabac. La vérité est tout autre. La nicotine est présente dans nombre d’aliments que nous consommons tous les jours.  Elle est présente dans les e-liquides à des dosages différents selon l’avancé de votre sevrage.

Ohm

L’Ohm, symbolisé par Ω, est une unité de mesure de la résistance électrique. Dans le contexte de la cigarette électronique, cette unité est utilisée pour évaluer la valeur de la résistance et respecte la loi d’Ohm

Pod

Les Pods, qui sont de petites cigarettes électroniques de dernière génération, ont la particularité d’être utilisés pour vapoter des e-liquides alternatifs tels que les sels de nicotine ou le CBD. Ils peuvent également être efficaces avec des e-liquides classiques à forte teneur en nicotine et faible teneur en glycérine végétale, car ils ne nécessitent pas une grande capacité de batterie ou de résistance en raison de leur faible puissance de vapotage, ce qui les rend peu encombrants. Les Pods peuvent être rechargeables en e-liquide ou équipés de cartouches pré-remplies. Si vous souhaitez en savoir plus sur la sélection d’une cigarette électronique, veuillez consulter notre guide dédié à ce sujet.

Propylène glycol

Le propylène glycol, communément appelé PG, est l’un des deux ingrédients principaux (avec la glycérine végétale) qui entrent dans la composition des e-liquides. Il a pour propriété de renforcer le “hit” en présence de nicotine et de se transformer en vapeur lorsqu’il est chauffé à une température d’environ 50 à 60°C. Le propylène glycol est considéré comme étant peu toxique et non cancérigène, et il est largement utilisé dans les industries alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques.

Puff

Une “puff” est le terme utilisé pour décrire une bouffée de vapeur produite par une cigarette électronique. Certains modèles de cigarettes électroniques sont équipés d’un compteur de “puffs”, qui permet aux vapoteurs de mesurer leur consommation de vapeur. Ce compteur est très pratique pour les vapoteurs qui souhaitent suivre leur consommation avec précision.

RDA / RTA / RTDA

Ce sont des catégories d’atomiseur reconstructible

RDA (Rebuildable Dripping Atomizer): Ou tout simplement dripper et un atomiseur reconstructible sans réservoir. Il est composé d’un pin de connexion, d’un plateau de montage, d’un ou plusieurs coils (résistance), de coton, d’une chambre d’atomisation et d’un drip-tip. Il faut régulièrement ajouter des gouttes sur le coton avant de vaper. Aujourd’hui un mod bottom feeder permet de réaliser cette opération souvent contraignante plus aisément.

Un must pour la dégustation et la vape plaisir.

RTA (Rebuildable Tank Atomizer): L’avantage du RTA réside dans un mini réservoir dans lequel baigne les extremité de votre coton. Le eliquide remonte alors par capillarité et permet une autonomie légèrement supérieure.

Il est lui aussi fantastique dans la restitution des goûts mais attention les fuites si vous n’y faites pas attention.

RDTA (Rebuildable Dripping Tank Atomizer): C’est un dripper muni d’un réservoir. Un dripper avec tous les avantages d’un clearomiser.

Surement le meilleur compromis entre vape plaisir et praticité.

Reconstructible

Il existe différents types d’atomiseurs reconstructibles conçus pour que les utilisateurs puissent construire leurs propres résistances. Certains sont équipés d’un réservoir (Tank), tandis que d’autres, appelés drippers, n’en ont pas. Les atomiseurs peuvent être dotés de mèches en fibre ou en tissu d’acier. Bien que ces atomiseurs soient plus coûteux à l’achat, ils présentent l’avantage de réduire les coûts à long terme, car les consommables bruts (fibre, fil résistif) sont moins chers que les consommables pré-assemblés. Toutefois, ces atomiseurs nécessitent de la patience pour comprendre les principes de montage et les maîtriser, ce qui les rend destinés aux vapoteurs expérimentés. Notre sélection.

Résistance

La résistance c’est le dispositif central d’une cigarette électronique. Elle se trouve au centre du clearomiseur et utilise la puissance de votre box ou batterie afin de vaporiser le eliquide contenu dans le reservoir.

Lorsqu’elle chauffe, le eliquide se transforme en gaz et peu être aspiré.

Elle fonctionne sur une plage de puissance spécifique. Le meme modele de résistance peu avoir des plages de puissance differentes.

  • impédance en dessous de 1Ω aussi appelé sub-ohm ces résistances puissantes fonctionnent le plus souvent entre 40w et 80W
  • impédance de 1Ω à 1.4Ω le plus souvent entre 20w et 40W
  • impédance au dessus  de 1.5Ω le plus souvent entre 7w et 20W

Plus l’impédance est basse et plus la résistance à besoin de puissance. Le plus souvent les résistances sub-ohm sont utilisées pour vaper des eliquides avec un taux de nicotine inferieur à 6mg/ml.

Sels de nicotine

Les sels de nicotine se trouvent à l’état naturel dans les feuilles de tabac et sont utilisés dans les e-liquides pour offrir une expérience de vape proche de celle d’une cigarette traditionnelle.

Comparés aux e-liquides classiques, les liquides contenant des sels de nicotine procurent une satisfaction plus rapide et quasi-instantanée.

De plus, ils offrent un hit (sensation de passage en gorge) plus doux, ce qui permet d’utiliser des taux élevés de nicotine sans avoir une sensation de picotement trop forte. Cela les rend plus efficaces pour les vapoteurs cherchant à se sevrer de la cigarette.

Set up

Le terme “set up” est utilisé pour décrire l’ensemble formé par un atomiseur et un MOD (ou une batterie). Cela désigne donc le matériel complet utilisé pour la vape.

Sevrage tabagique

Le sevrage tabagique c’est le sevrage le plus simple. Il dure en general a peine quelque jours si vous démarrez la cigarette électronique sur de bons conseils avec le bon dosage de nicotine. C’est le temps qu’il vous faut pour ne pas retoucher une cigarette.

Steeping

Le Steeping est la période de maturation nécessaire pour les e-liquides faits maison, qui sont composés d’une base de propylène glycol et/ou de glycérine végétale avec l’ajout d’au moins un arôme.

Pendant le Steeping, la nicotine s’oxyde et les arômes ont le temps de se développer et de se diffuser dans la base pour offrir des saveurs optimales. Cette période peut varier en fonction des arômes utilisés et peut prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines.

Surdosage nicotinique

Si vous vapotez trop souvent ou que votre e-liquide contient un taux de nicotine trop élevé, cela peut entraîner un surdosage en nicotine.

Les symptômes peuvent inclure des maux de tête, de la tachycardie, de la nervosité, des troubles du sommeil, et d’autres effets secondaires. Si vous éprouvez ces symptômes, il est important d’arrêter immédiatement de vapoter et de consulter un médecin.

Switch

Le switch est un bouton présent sur la batterie de la cigarette électronique qui permet d’activer la tension aux bornes de la résistance de l’atomiseur et donc de produire de la vapeur.

En appuyant sur le switch de manière prolongée, vous pouvez générer de la vapeur. En appuyant plusieurs fois rapidement sur le switch, vous pouvez également allumer ou éteindre votre e-cigarette.

Vaporisation

La vaporisation est le processus de transformation de l’e-liquide de l’état liquide à l’état gazeux lorsqu’il est chauffé par la résistance de l’atomiseur de la cigarette électronique.

Vapoter / Vaper

Une façon de décrire « vapoter » ou « vaper » est de dire que c’est l’action d’utiliser une cigarette électronique pour inhaler et expirer de la vapeur produite par l’évaporation de l’e-liquide. Cela peut être considéré comme une alternative au fait de fumer une cigarette traditionnelle.

Vapoteur / Vapoteuse

Une personne qui utilise une cigarette électronique est appelée un(e) vapoteur(euse) ou un(e) utilisateur(trice) de la cigarette électronique. La cigarette électronique peut également être appelée un vaporisateur personnel.

Voltage variable (VV)

Le sigle VV (variable voltage) désigne la possibilité de régler la tension de sortie d’une cigarette électronique pour ajuster la puissance et la quantité de vapeur produite.

Wattage variable (WV)

Les nouvelles cigarettes électroniques sont souvent équipées d’un mode de configuration VW en plus du VV. Ce mode permet également d’ajuster la puissance de vaporisation et le volume de vapeur, mais de manière plus simple que le VV.

Il suffit de régler la puissance souhaitée et peu importe l’atomiseur connecté ou sa résistance, la puissance de vaporisation sera toujours la même.

ZHC

Le terme ZHC correspond à l’acronyme de “Zero High Concentration”. Ce terme est utilisé par certaines marques de e-liquides pour désigner des flacons de grande contenance (50 ml et plus) ne contenant pas de nicotine, mais étant concentrés en arômes. Ces e-liquides ZHC peuvent être mélangés avec au moins un booster de nicotine pour obtenir un dosage personnalisé.

10ml

Depuis 20.. il est interdit de vendre des e-liquides nicotinés de plus de 10ml.

Ce format est le plus pertinent pour les dosage au delà de 6mg/ml.

Lorsque vous vapez du eliquide dosé à 6mg/ml de nicotine ou moins il convient de passer sur des formats “A booster” ou de faire votre propre eliquide (Diy) dans un souci d’économie.